Arch Ouled Maakal à Beni habibi – Jijel (article mis à jour)

Djemaa Beni habibi - Lemsallah

La mosquée d’El M’Sallah

Je voudrais vous parler aujourd’hui des zones ou se sont établies les familles appartenant au Arch d’Ouled Maakal jusqu’à une période très récente de notre histoire. Mais il est utile de rappeler aux internautes qui ne connaissent pas notre commune qu’El Djemaa Beni Hbibi est constituée des principaux Archs suivants :

• Beni Mazouz

• Ouled Chebel ( Hayane, El Houch, Etteyana)

• Ezzaouia

• Ouled Maakal

• Ouled Maansar (El Mhasnia, Essouahlia)

Je demande votre indulgence, par avance, si une omission ou mauvaise transcription a été relevée.

vue générale de Hennouch , une des trois plus grandes concentrations de familles d’Ouled Maakal

Pour enrichir et compléter ce modeste clin d’œil vers le passé, je me permets d’inviter les frères des autres Mechtas à joindre leurs efforts aux miens pour donner un aperçu global en recensant les familles et leur implantation sur le territoire de la commune.

Ce travail de mémoire s’est imposé à moi en constatant, chaque année, la disparition totale ou partielle de hameaux qui abritaient  plusieurs écoles d’enseignement coranique dont il ne reste que des ruines. On peut citer en autre Jamaa Bounsar à El Assa , Jamaa Bouddis à Tatouche , Jamaa Lakhdar et Jamaa Boulemasemer à El Atba. Des écoles coraniques qui dispensaient leurs cours pendant la révolution comme Bouachba , Abdouy, Tassadene et Hennouche , on n’en trouve presque   aucune trace .

Les vestiges des moulins à eau et quelques huileries témoignent par ailleurs  de la présence importante  d’une  population qui s’adonnait  à diverses activités agricoles sur des terrains plus au moins étendus pour la culture de blé et d’orge, et sur des parcelles situées aux alentours des sources d’eau , pour les arbres fruitiers et les cultures maraichères .Certaines de ces sources d’eau existent jusqu’à présent : El Ain dighazrane, Arefref , El Ghazi , Asla . D’autres  ont disparu sous l’effet de beaucoup de facteurs comme El ain di froid, El ain Di jeha, Ettedatchara  et Zaboch.

Les habitants enterraient leurs morts dans trois cimetières :

  • Le cimetière d’El Jamaa Ayerroum dont ne reste que le site
  • Le cimetière d’Elmzara à Abdouy qui existe encore mais qui se trouve dans état d’abondon
  • Le cimetière d’Ethar qui a été mis en service au début des années 70 et qui est devenu le cimentière central pour la commune  d’El Djemaa.

cimetière d’El M’zara

En effet, en moins de trente ans, El Djemaa, qui ne fut jadis qu’un Souk qui comptait deux cafés, une Mosquée, quelques magasins d’alimentation générale, deux bouchers, un centre de santé et une école, est devenue un village de quelques milliers d’habitants et un carrefour commercial de premier ordre.

« LOTA », autre fois jardins de mais, d’haricot vert, de melon et de pastèques, est devenu un quartier résidentiel périphérique qui accueille des centaines de familles contraintes de fuir les Mechtas, perdant par la même senteurs, repères et habitudes séculaires.

Lota , une vaste plaine transformée en village en moins de 20 ans

La période noire aidant, les habitants ont déserté leurs lopins de terre ainsi que les oliveraies et vergers qui leur assuraient, bon an mal an, les moyens de subsistance, mais qui faisaient perpétuer ce lien affectif avec les terres familiales qui a disparu à jamais.

Djemaa Beni habibi - Photo du satellite

Image Satellite de la région de Beni Habibi

Les familles qui habitaient les villes et à l’étranger attendaient avec impatience l’été pour se rendre au bled afin de se ressourcer et y célébrer fêtes et autres événements familiaux. Les montagnes qui ne désemplissaient jamais, hiver comme été avant les années 1990, donnent aujourd’hui une image de vide et de désolation qu’on constate en parcourant nos douars.

Que nos internautes ne soient pas étonnés d’apprendre que beaucoup zones cités ci-après se sont transformés en forets et maquis: Des maisons traditionnelles avec des jardins luxuriants ont totalement disparu.

Bouaachba ,autrefois surpeuplée , ne compte aujourd’hui aucun habitant

Avant de poursuivre, il est important de faire quelques remarques :

1) Le territoire ciblé dans le canevas ci après s’étend comme suit :

• A l’ouest : Tisbilene, coté nord de la source d’Ighazrane jusqu’à Bin Lachaab.

• Au sud: El Oued di Ouahran, El Oued di Laktan.

• A l’est : Tabeb-Eddar, Arsa Moussa, Tchoudes (El Oulja di Nacer).

• Au nord : El Oued di Bouamar (d’El Ain di El Halk jusqu’à Mazzar).

2) L’autre versant de Tisbilene, qui compte encore beaucoup de familles qui appartiennent au même Arch d’Ouled Maakal, ne figure pas sur ce canevas.

3) Les zones nouvellement peuplées, situées aux alentours d’El Djemaa ,sur des terres agricoles et à la place des oliveraies qui disparaissent à vue d’œil, ne sont pas sont incluses.

4) avant la mise en place de l’état civil, Ouled Maakal était constitué de deux fractions principales ,les Ouled Youcef et les Ouled Braham ; une troisième fraction est parente par alliance a fini par être  membre à part entière puisque à la fin du compte , on trouvera ses membres propriétaires de terres  , au même titre que les membres des autres fractions , à Tisbilene , Ihadadene et Lota . A titre d’exemple , voici les principales grandes familles issues des fractions sus-mentionnées avant la mise en place de l’etat civil par les autorités coloniales : Ouled Aissa , Ouled Abdellah , Ouled Said , Ouled Moussa , Ouled Si Ali, Ouled Smail , Ledjouada , Ouled Jeha , Ettorach, Erouaias, Lemnagheda, Ouled Boughaba…………etc

ZONES D’IMPLANTATION
FAMILLES
العائلات
مناطق التواجد
Tisbilène
• Merazka
• مرازقة
تيسبيلان
Abdouye (Rass Abdouye, El-Bertcha, Lemzara)
• Assaba
• Bedjaoui
• Boumeghi
• Moussiou
• Frites
• Bourouis
• Bouaouka
• أسابع
• بجاوي
• بومغي
• موسيو
• فريطس
• بورويس
• بوعوقة
عبدوي (راس عبدوي، البرتشة، لمزارة)
Laraba
• Tebabla
• طبابلة
العرابة
Echnatra
• Benchentour
• بن شنتور
الشناترة
Ouled Smaïl (Boulfart, Akouitan)
• Chekarda
• شكاردة
اولاد اسماعيل (بوالفرت، اقويطن)
Hannouche (Bounsar, Achoucha, El kaida, Boufatah, Azaloum, Asla)
• Frites
• Bourouis
• Boudoucha
• فريطس
• بورويس
• بودوشة
حنوش (بونصر، اشوشة، القايدة، بوفاتح، ازالوم، أسلا)
Lemsallah (Tatouche)
• Boulaam
• Frites
• Chebata
• Latreche
• بولعام
• فريطس
• شباطة
• لطرش
لمصلة (طاطوش)
Kherfene (edraa, assabaa, Leghlayda) • Frites• Boutar

• Djeha

• بوطار

• فريطس

• جحا

خرفان (الدرع .اسابع.لغليدة)

• Menighed
• منيغد
المناغدة
Echrabta
• Cherabta
• شرابطة
الشرابطة
Boumoussa (Ethira, Souiad, El kaada)
• Boukehil
• بوكحيل
بوموسى (الطائرة، سويعد، القعدة)
Ouled Djeha ou Bouachba (Eddakara, Bouzitoun, Amer, El aatba, loubbou)
• Djeha
• Menighed
• Assaba
• Latreche
• Bedjaoui
• Merazka
• جحا
• منيغد
• أسابع
• لطرش
• بجاوي
• مرازقة
اولاد جحا أو بوعشبة (الدكارة، بوزيتون، عامر، العتبة، لوبو)
Achouat (Tizekh)
• Djeha
• Bourouis
• جحا
• بورويس
أشواط (تيزخ)
Echaaba el aakba (Timetmar, Eddik, Zabouche)
• Frites
• Cherabta
• Djeha
• Boulaam
• Bourouis
• Boussabbat
• فريطس
• شرابطة
• جحا
• بولعام
• بورويس
• بوصباط
الشعبة العقبة (تيمطمار، الديك، زابوش)
Tchoudes, Chkired, Arsa Moussa, Marfouaa
• Assaba
• Boudoucha
• Chekarda
• Boutar
• Djeha
• Menighed
• Merazka
• Latreche
• Boulaam
• Cherabta
• أسابع
• بودوشة
• شكاردة
• بوطار
• جحا
• مرازقة
• لطرش
• بولعام
• شرابطة
تشوداس، شكيرد، أرسى موسى، مرفوعة

Par Azzedine Boukehil

133 commentaires pour Arch Ouled Maakal à Beni habibi – Jijel (article mis à jour)

  1. boudjemaa dit :

    je n sais pas quoi dire ya c azzedine!! c un excellent article.
    j’avais pensé que boutar est une famille d’ouled Maacer, par contre boumeghi est de hiyane

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Bonjour Si Boudjemaa ,
      En réponse à votre remarque , je vous informe que Boutar n’est qu’une branche de la grande famille d’Ouled Boukehil , au meme tire que Lakehal, Djemaa, Boughaba, Boulahlib , Hanes.. ect.
      Pour Boumeghi ,vous avez en partie raison puisque une partie de la même famille est établie effectivement à Hayane.

      Merci pour votre intérêt.

      Tres amicalement

      Azzedine

      J'aime

  2. Riad F dit :

    Bonjour, je tiens à remercier le concepteur de ce magnifique site qui est d’après ma connaissance le seul qui traite des sujets sur la région d’el djemaa. Je remercie aussi l’auteur de cet article M. Boukehil Azzedine qui nous a éclairé par ces informations sur les familles de notre région et les différents endroits ou elles se sont implantées.
    J’ai des beaux souvenirs du bled, plus précisément de l’endroit nommé M’boujallitt à quelques centaines de mètres de Lamsala, qui est devenue d’après la photo une belle mosquée. Même la route, elle me parait également plus belle après après goudronnage.

    J'aime

  3. algerien dit :

    certainement votre région est belle comme d’ailleurs beaucoup d’autres régions en algérie, mais… avec tous mes respects, vous les jijelis, vous avez un comportement raciste envers les autres… j’ai mes raisons.

    J'aime

  4. Abdoul dit :

    ارجوكم لا تنشرو تعليقات مثل هذا الذي يسمي نفسه جزائري لانه تعليق حقود وغيور ويكره الجواجلة

    J'aime

  5. AIMED ABDEREZAK dit :

    Salamou alikoum ,mes felicitations pour ce travail, je voudrai « si possible » avoir des informations sur l’arbre généalogique de ma famille ,je vous informe que j’ai un acte de naissance de mon 5eme arriere grand pere née à Djemaa beni habibi.

    J'aime

  6. Benchiheb dit :

    Bonjours tout le monde!!!! très content d’avoir découvert ce formidable site !!!!!! Je tiens à remercier, donc, tous ceux qui contribuent, de loin ou de près, à ce travail qui retrace un peu l’histoire de cette très jolie région !!!!!!

    Bien que je sois natif d’Alger oû j’ai tjrs vecu, je suis originaire du douar de « Ajdir(Tanina) » que vous devez, certainement, connaitre, j’appartient plus exactement au Arch des « I3ourate, Ti3artane ». Je m’adresse à ceux ou à celles qui connaisent très bien la région de Beni H’bibi en vue de savoir plus sur l’histoire du Arch et les principales familles qui le constituent.

    J’en seraitrès reconnaissant tout en souhaitant bon courage à tout le monde.

    J'aime

  7. rabah d'amridj dit :

    Mr algerien,pourquoi employez vous le mot raciste?le racisme vient du terme race,les jijelis ou jouajla sont des algeriens comme toi,il faudrait à mon avis parler de xenophobie et de regionalisme qui sont des mots et maux à combattre partout en algerie,vous savez dans une ville algerienne que je ne nommerai pas,il ya quelques années de ca on disait : elbarrani barra.il faut combattre cette mentalité,on est chez nous partout en algerie.
    quand à vous Mr abdoul ne vous erigez pas en censeur ,les gens doivent dire librement ce qu’ils pensent,au lieu d’appeler a la censure il vaudrait mieux lui fournir une explication.il est vrai que le comportement de chaque groupe social est determiné par plusieurs parametres notamment son histoire (ancienne et recente)le milieu dans lequel il vit,la nature de son organisation etc…

    J'aime

  8. Azzedine dit :

    Merci à vous tous . « Laakouba » pour les autres Archs avec l’aide des amis qui ne manqueront pas de se manifester . Le theme est tellement passionnant qu’il suscitera ,j’ en suis convaincu, des réactions qui seront toujours les bienvenues.

    Azzedine

    J'aime

  9. Karim Alger dit :

    Il y a quelqu’un?

    J'aime

  10. Karim Alger dit :

    Quelqu’un peut répondre à la demande de Benchiheb?

    J'aime

  11. Ninou MTL dit :

    Bonjour Karim, d’abord je tiens à remercier Malek pour ce formidable site et je pense que tu as bien raison parce qu’il ya des familles qui sont ignorées. Salam et vive JRDBH

    J'aime

    • samy dit :

      Bonjour ,
      je pense que la démarche suivie par l’auteur de l’article , que salue au passage pour cette idée , est bonne . Pourquoi les gens issus d’autres region ne font comme lui et participent à ce que ces familles sortent de l’ombre .Merci Malek pour ce site qui nous rassemble.

      J'aime

  12. Karim Alger dit :

    Merci Ninou c’est gentil de ta part!!!! on doit dévoiler un peu notre région!!!!

    J'aime

  13. hakim djeha dit :

    merci malek b chance une autre fois nous sommes tres heureux jusqua present

    J'aime

  14. ElKaitouni El Housni dit :

    Merci pour ce blog et ces informations de premier intérêt. Cependant je tiens à vous apporter quelques précisions. Les ouled Maakas ne sont pas un arch, au sens fort du terme mais un démembrement des Beni Habibi qui constituent la vraie souche dont sont issus les fractions que l’on connait. Les Ouled Maakas sont les cousins germains des Ouled Maakel, les Ouled Chebel, les Ouled Maazouz, des Mahasnia. Ils sont tous issus de Lebcir, fils de Habibi qui eut deux enfants etc…
    Les Thyana sont une fraction à part. Son origine est en partie Djerbi(Djerba tunisie) et en partie Ferdjioua etc
    Les Ouled Abed sont également une souche des beni habibi mais isssus d’un ancêtre unique Sidi Ahmed El Abed, mélés aux Ouled Chebel. etc
    Salutations

    J'aime

    • Djelloul dit :

      Très ravi de vous avoir parmi nous, si Housni, vous connaissant très passionner par le sujet et maitrisant, mieux que quiconque, ces différentes facettes, si Azzedine a donc tapé dans le mine d’avoir réussi à provoquer votre réaction. Lors de ma première lecture de votre commentaire, un message d’alerte s’est déclenché en parcourant la phrase « Les Ouled Maakal sont les cousins germains des Ouled Maakel »?! Retour.. Je me rend compte alors de la présence d’un s que je saisie mal sa présence. Ce n’est surement pas une erreur de frappe!… Si Housni nous en dira un peu plus s’il veuille bien?

      J'aime

    • Azzedine dit :

      Bonjour Si El Kaitouni ,
      Bienvenue en cette humble demeure. Bien que faite d’AFALAZ , elle est accueillante et il fait bon d’y vivre . Vous êtes un hôte qui mérite qu’on lui accorde l’hospitalité qui échoit à un demi-frère ou à un cousin qui nous apporte des informations de quelqu’un dont on a cherché désespérément à connaitre l’histoire. Installez vous, prenez vos aises et , de grâce , ne repartez surtout pas avant d’avoir éclairé quelques coins restés sombres de l’histoire de notre région .
      Votre nom nous parait familier et donne aux bribes d’informations rapportées dans votre commentaire un cachet de crédibilité qui me pousse, moi-même ainsi que notre ami Si Djelloul , à attendre la suite avec impatience.
      Merci à vous et au plaisir de lire votre future contribution qui , j’en suis convaincu , fera connaitre beaucoup d’aspects jusqu’ici méconnus par le grand public.
      En gage de reconnaissance, je vous promets des figues sèches « El Manchor » de Mehcen et une grosse pastèque labélisée « Beni Belaid » , livrables à domicile , là ou il vous plaira.

      J'aime

  15. ElKaitouni El Housni dit :

    Dans le « Kabail El Hadra » il n’ y avait pas à proprement parler de tribus comme on en voyait dans les hauts plateaux. Ce que les français appelaient, le pays arabe. Ici, ce sont des ensembles de constitution récente (16-17ème siècle) une souche à laquelle sont venues s’agglomerer d’autres fractions, elle-même comportant des démembrements etc. D’ailleurs on ne parle pas de « Douar » mais de « Dachra ». Un mode d’habiter épars, on ne cohabite pas, on se hisse au loin sur sa crête, au milieu de son lopin de terre, entouré de sa haie. Plus que tout, on n’aime pas les chefs, les caids…La djemaa est la seule instituion tolérée…
    Amis que chacun apporte son témoignage sur ce que fut notre pays, les Beni Habibi, dont les habitants sont appelés « LAHBIBATNI », pays d’illustres savants, tels les Fiala et consorts…
    Ps : Il y a les Maakel et les Maakas, les uns fils de Maakel et les autres de Maakas. Deux frères du même père Lebcir.

    J'aime

  16. Karim Alger dit :

    Très intéressant ce que notre Chère El Housni vient de révéler!!! Wallah j’en suis très reconnaissant.

    Quelqu’un peut m’aider à connaitre qui sont les « t3artane » j’en fait partie je sais qu’une partie est installée au niveau d’Ajdir, au dessus de Tisbilane, et une grande partie installée du coté de Sahel!!!!!!!!! quel est le lien entre les « Yenoune et les Te3artane » !!!!!!!!!

    Je salue au passage tous ceux qui contribuent à cet impressionnant travail qui dévoile l’identité et l’histoire de notre région!!!!!!!!!!

    Merci à tous

    J'aime

  17. Elkaitouni El Housni dit :

    Mon cher Malek et vous cher Karim,
    Il est toujours heureux d’entendre des voix réclamer l’essentiel, ce retour sur soi, simplement poussé par l’envie de connaitre et de découvrir ce que la peste noire coloniale a terriblement détruit; me va droit au coeur.
    Mon Cher malek, j’ai dit Que Lebcir était fils de Habibi.Celui ci eut deux enfants : Mancer et Lebcir. Ce qui a donné d’une part une branche unique celle des Ouled Mancer. Quand à Lebcir il a fondé une lignée composée de ses quatres fils + les Thyana. Habibi est arrivé sur la côte Djidjelienne probablement au début du 16ème siécle. Il s’est installé au début chez les Beni idder ensuite il s’est déplacé avec sa famille pour prendre une partie du territoire des Tailmam,importante tribu d’origine berbère et plus ancienne dans l’histoire. Elle a progressivement perdu de puissance.
    Mon cher Malek, ton information me bouleverse. Un manuscrit donnant une date à propos de Sidi Ahmed El Abed. Combien vous me ferez plaisir si vous daignez m’en informer plus. Promesse d’un échange fructueux.
    Merci frères et à bientôt.

    J'aime

    • je suis un algérien qui cherche mes origines sidi ahmed ela bed est mon arrière grand père inhumé à chekfa jijel avec son fils Med j’aimerais bien avoir plus d’information concernant nos ancêtres Merci beaucoup

      J'aime

      • Administrateur dit :

        Bienvenu cher ami parmi les tiens .Pourquoi chercher tes origines alors qu’il fallait surfer sur notre site pour te rendre compte que tu as de la famille à Beni Habibi et tu n’as qu’à venir rencontrer les fils de Sidi Ahmed Labed à tout moment le jour du souk .
        Tu vois, tu as de la chance de pas devoir voyager loin pour retrouver tes racines , et avec un peu de chance , quelques oliviers en héritage .

        J'aime

      • MEDJDOUB HOCINE dit :

        Cher Azzedine, je suis également un arrière petit enfant de Sidi Ahmed El-Abed, mais a ma connaissance il n’est pas inhumé a Chekfa mais El-Djenah a moins qu’il y a 2 personnages portant le même patronyme, chose improbable..

        J'aime

  18. boudjemaa dit :

    la discussion est devenue très intéressante et agréable; merci à tous.

    J'aime

  19. Yelmami dit :

    Je vous remercie pour ce site.
    Monsieur Elkaitouni a cité dans sont passage le nom de la tribu de Tailmem qui est, d’après lui, l’une des plus anciennes tribus berbères de la région. Je lui demande s’il peut nous informer d’avantage sur l’histoire de cette tribu, qui malheureusement s’est fondu dans les autres races.

    J'aime

  20. elkaitouni elhousni dit :

    Mon cher Malek,
    Je me suis ravisé quelques minutes après avoir écrit le commentaire précédent, à propos du fameux manuscrit. En réalité il n’existe pas. Pour la simple raison que tout le monde en fait référence sans jamais l’avoir vu. Le fait est qu’un certain Belabed, a écrit vers 1911, un texte dans lequel il relate la généalogie des Ouled El Abed. Ce texte a été repris plus tard par une assemblée de bienfaiteurs pour établir noir sur blanc cette même généalogie. J’ai le document entre les mains et il y est mentionné la date de 1231, comme étant celle de la mort de Sidi Ahmed El Abed. ce qui est une impossibilité. Votre calcul est malheureusement erroné parce que pour les généalogistes, une génération= 20 ans et non 35. Ma conviction fondée sur des documents m’incline à penser que Sidi Ahmed est arrivé à Lejnah entre 1630 et 1650.
    S’agissant des Tailmam, oui ce fut une très grande tribu, issue de berbères Koutama mais qui a perdu ses terres sous l’offensive des autres tribus. Son origine est bien complexe. D’ailleurs toutes les Tribus qui ont conservé un nom berbère, sont difficiles à reconstituer tels les Beni Idder dont on ne sait presque rien. Il y a certes les Beni idder du Mzab, ceux du maroc. Idder étant un terme berbère signifiant, « il est vivant ». C’est donc une dénomination commune. Vous remarquerez d’ailleurs que la presque totalité des Tribus de notre région sont des Ouled ou Beni.
    J’ai en ma possession, la liste de tous les cimetières qui existaient à Beni Habibi aux environs de 1810, ils portent des noms de familles etc, à partir de cette liste on peut établir les différentes dachras.. J’espère qu’on pourra bâtir autour d’un travail commun, une sorte d’amitié qui puise au loin ses racines.

    J'aime

  21. elkaitouni elhousni dit :

    Complément pour les calculs de notre ami Malek.
    Si des douze générations supposées, ont soustrait Md Ben Fiala, né en 1830, et Sidi Ahmed qui avait au moins 20 ans à son arrivé à Lejnah, il nous reste 10 générations x 20 = 200 ans + 1630 = 1830 date présumée de la naissance de Ben Fiala.
    Qu’en pensez vous ?
    Nous disposons d’un autre indice plus probant pour établir cette même date.
    Bien à vous tous

    J'aime

  22. Karim Alger dit :

    Salam!!
    Si j’ai bien compris vos textes, Hbibi, le pères des Hbibateni, n’a rien avoir avec Ahmed Labed, et donc c’est pas son descendant. Je voudrais bien savoir, au fait, l’origine de notre fameux Ahmed Labed, puisque vous utilisez, à chaque fois, « il est arrivé à Jijel ».

    Je pense qu’il faudrait mieux penser à fouiner dans l’histoire de nos vrais ancêtres, du moment ou il n ya pas de lien entre Ahmed Labed et le père des Hbibatni, en l’occurence HBIBI. En fin c’est juste une suggestion, rien de plus. Sourire!!!!

    Mes salutations à tout le monde en particulier nos chères Elkaitouni et Malek qui n’arrêtent pas de d’ élargir le cercle de notre culture gnérale. Mille merci à vous!!!!!!!!!

    J'aime

  23. Abdoul dit :

    اهدرو بالعربية يا جماعة😡

    J'aime

  24. Azzedine dit :

    Chers amis,

    Je me réjouis du niveau des avis et commentaires des participants qui nous renseignent chaque jour sur l’histoire de notre région et je les exhorte à ne pas s’arrêter en si bon chemin. Dieu merci, des détails croustillants, que je découvre dans chaque une de vos précieuses interventions, confortent mes convictions que nous ne sommes pas aussi éloignés les uns des autres.

    Dans le but enrichir ces débat, je suis heureux de mettre à la disposition de Si El Kaitouni , dont je salue la pertinence d’analyse et Si Malek qui nous offre son hospitalité et cadre les débats , des copies d’ extraits d’actes de propriété appartenant à notre familles .

    Dans deux de ces documents historiques, Sidi Ahmed El Abed , personnage vénéré « YANFAOUNA ALLAH BIBARKATIH » comme c’est transcrit , est cité deux fois . Pourriez vous Si Malek et Si El Kaitouni me dire , après recoupement des informations en votre possession et celles apportées dans mes manuscrits ,à quelle des régions voisines ,El Djemaa ou El Kaitoun, appartient notre vénéré personnage ?

    Dans le 2ème document , il est fait etat de l’acquision des terres , à Taghzoult , aupres de la Tribu de Teylmam .Cela confirme les propos de Si El Kaitouni selon lesquels l’existence de cette derniere est anterieure aux autres tribus. Je signale juste aux à ceux qui ne connaissent pas l’endroit cité que Tghzoult n’est située qu’à un KM du centre d’El Djemaa

    Le troisième document est destiné à Si El Kaitouni pour lui demander si Beni Belaid , avec le tracé d’aujourd’hui , peut désigner les Beni Belaid dont est issue l’épouse de mon 4ème grand père citée dans le document , sachant que mon grand père est né en 1876.

    Ces documents permettront auront differentes lectures , selon qu’on soit hisorien ou sociologue ,mais ne laisseront ,dans tous les cas ,aucune personne indifferente.

    Amitiés à tout le monde.

    J'aime

  25. elkaitouni elhousni dit :

    Chers Amis, bonjour.
    Si, une chose pouvait, à elle seule justifier cet espace, je crois que Si Azzedine vient d’en donner la magnifique illustration. La quête des éléments de notre passé commun, tellement perverti par la peste noire coloniale, nous appelle chacun en ce qui le concerne à faire un effort de retour sur soi et de recherche afin de reconstituer le puzzle.
    Précisons les choses. Nous avons dit plus haut que Habibi était un vénérable cheikh originaire du Maroc venu sous les voiles des Kherredine vers le milieu du 16ème siècle pour s’installer d’abord chez les Beni idder. Pourquoi les Beni idder, parce que c’était la plus grande tribu, celle qui commandait au pays. Habibi se maria à une fille du terroir, dont il eut deux enfants : Lebcir et Mancer. La terre paternelle devenant insuffisante pour nourrir la famille qui s’agrandissait, les Beni habibi décidèrent de chercher ailleurs un lieu où prosperer. Ils s’avancèrent du côté de Oued El Kébir et proposèrent aux Tailmam, propriètaires du pays de leur vendre des labours. Ceux-ci leur cédèrent des terrains de culture au lieu dit Bouyala. Lebcir s’y fixa, son frère Mancer, s’installa de manière semblable un peu plus vers le sud et forma souche avec la fraction des Ouled Mancer.
    Lebcir eut quatre enfants : MAZOUZ , CHEBEL ; MAAKEL et MAAKAS qui ont donné quatre fractions : qui sont les Ouled Maazouz, Les Ouled Chebel , Les Ouled Maakel et les Mahasnias.
    La Fraction des Thyanna, est comme dit précédemment issu d’un Djerbi nommé Slimane venu lui aussi sous les Voiles des Turcs qui avaient un point d’ancrage à Djerba et d’un autre immigrant, celui là venu des Beni Silinne (Ferdjioua) ( les Beni Silinne sont des descendants de Koutama authentiques).
    Qu’en est il de Sidi Ahmed El Abed. Vénérable cheikh marocain, descendant des Idrissides, venu lui bien plus tard, vers le début du 17ème siècle. Il s’intalla chez les Ouled Chebel (Hayen) . Sa tombe y existe encore ainsi que sa Zaouia. Ce vénérable maître fut donc l’ancêtre d’une lignée Maraboutique qui donna plusieurs illustres personnages qui vont marquer l’histoire de toute la Kabylie orientale.
    Sid Ahmed El Abed n’est pas un Beni Habibi. Il a été leur invité.
    J’espère avoir répondu en partie à la question de Si Azzedine.
    L’histoire des Beni Belaid est autre. Peut être aurions nous l’occasion d’y revenir.
    Je n’ai pu hélas déchiffrer le manuscrit de Si Azzedine . Aurait-il l’amabilité de me transmettre une copie sur ma boite : kitouni_h@yahoo.fr.
    Mon amitié à tous.

    J'aime

  26. Karim Alger dit :

    Bonjours à tous!!!!

    Un peu plus de dtails, s’il vous plaît, au sujet des familles de la Région de Beni H’bibi!!!!
    Ou sont dans tout ça les familles de Ti3artane, Ajdir, Ouled Younes?… etc…

    Salam

    J'aime

  27. Karim Alger dit :

    Les Benchiheb, Yennoun sont issus de quelle fraction?

    J'aime

  28. Karim Alger dit :

    Merci Malek pour la réponse!!!!!
    Avant l’arrivée, à la région, de Hbibi et de Labed (qui sont, d’après vous, venus du Maroc), il n y avait personne qui, habitait ces régions? vous trouvez normal de ne pas évoquer au passage les vrais habitants de la région de Beni H’bibi et ses alentours? Ah!! ne me dites pas que c’était une contrée inhabitée!!! je ne vous croirez pas (sourire). Si non comment expliquer les noms bérbères de pratiquement la quasi majorité des endroits de notre région et ses environs, sans parler de notre dialect mêlé (arabo-kabyle « bérbère »)

    A mon avis, je pense qu’il faut toucher à toute l’histoire de la région avec toute son identité et non seulement une partie de l’histoire. Ne serait ce que pour faire allusion aux vraies origines des habitants de Beni H’bibi!!!!!!!!!

    Je souhaite bon courage à tout le monde!!!

    A vous lire Inchallah

    J'aime

  29. Riad F dit :

    J’arrive pas à lire le document ci-dessus. qui peut nous aider à le traduire? merci.

    J'aime

  30. Karim Alger dit :

    Merci Malek pour ces éclaircissements que je trouve assez logiques.

    Dans tout ça, les gens doivent savoir que notre région n’apartient pas à une seule ou deux personnes venues d’autre dimensions!!!!!, elle appartient plutôt et elle appartiendra à tous ses habitants avec leures différentes souches, quelles soient arabes, bérbères ou autres!!!!!!!

    A bon entendeurs!!!!!

    Notre Région n’est pas une propriété de Si Labed ou Habibi!!!!!!!!!!!! désolé pour l’avoir dit mais c’est la vérité! Alors ne focalisez pas,seulement, sur leure histoire.Car, en fait, Si Labed ou si Habibi ne sont que deux individus venus d’autres contrées et adoptés par les habitants « taana » connus pour leur accueil et hospitalité, surtout s’agissant de gens pieux comme Si Labed et Habibi.

    A vous lire Inchallah.

    J'aime

  31. elkaitouni elhousni dit :

    Cher Karim,
    Mais bien sûr que personne ne veut s’approprier votre (notre?) très chère Beni Habibi. Mais ce que je raconte à propos de l’histoire de ce pays, est l’histoire vraie telle qu’elle est rapportée par des historiens sérieux avec des documents avérés etc. Banale question: pourquoi ces dénominations si particulières et qu’elle est leur origine. Il faut bien admettre qu’elles viennent de quelque part. Maakel, Habibi Maazouz.
    En 1850; Il y avait 22 mosquées et plusieurs cimetières à Beni Habibi, mais seulement trois mosquées-cimetières : Le cimetière-Zaouia de Sidi Ahme El Abed, Le cimetière Zaouia de Sidi Ouareth et enfin le cimetière Zaouia de Sidi Lebcir. Ne trouvez-vous pas cela étrange?
    L’histoire d’un pays n’appartient pas en particulier à une famille plus qu’à une autre.

    J'aime

  32. elkaitouni elhousni dit :

    j’ai visité ces zaouia. A l’exception de la Zaouia de Sidi Ahmed El Abed qui est protégée par ses descendants, les deux autres sont dans un état lamentable. Quand on pense que la Zaouia de Sidi Ouareth est plus qu’historique, elle est le symbole de la resistance des Hbibatnis à la colonisation. C’est le Général De lacroix, le sanguinaire de lacroix qui la détruisit de façon symbolique. Voila un abandon qui est plus outrageant que nos petites disputes sur qui est plus proche de qui? Pourquoi ne pas restaurer ces lieux où notre mémoire collective meurt à petit feu.
    Et l’endroit où Saint Arnaud fit exécuter de sang froid plusieurs centaines de vieux Hbibatnis venus pacifiquement négocier la paix.
    Je suis un fils de ce pays, que j’aime pardessus tout, parce mes ancêtres comme les vôtres sang doute y sont enterrés. Je n’y ai pas d’héritage autre que cet amour infini pour les couleurs et les parfums dont ses forêts exhalent, n’est pas l’essentiel!
    A bientôt

    J'aime

  33. Karim Alger dit :

    Merci si Elkaitouni pour ces précieuses informations dont on avait vraiment besoin de savoir et qu’on en voudrait ,savoir, encore davantage.
    Seulement, je voudrais préciser un point que je juje important par rapport à ce que vous avez dit à propos des mosquées, comme quoi il ne reste que trois (03) mosquées dans toute la région de Beni H’bibi. Je crois chère ElKaitouni que vous faites érreur, en effet plusieurs mosquées-cimetières y sont toujours, bien qu’elles soient dans des états lamentables, entre autres, Djamee Tmayoulte à Siouana, Djamee Chaouche Lkhalfa situé à Ajdir (Djedi, aarche auquel j’appartient), Djamee Yeroume à Tissebilène sans citer les Djamee de chaque patelin (Taawirte, Sahel, Mehcene……..etc), à votre information Monsieur Elkaitouni, ces mosquées font toujours l’objet de visite par des pèlerins supposés être originaires de la région même n’y étant pas habitants.

    Vous voyez pourquoi j’insiste sur le fait que l’histoire de la région n’est pas imputée et ne doit pas l’être, à une ou deux personnes?!!!!!!!!!

    J'aime

  34. elkaitouni elhousni dit :

    Incompréhension fatale!
    je n’ai jamais dit qu’il n’y avait que ces trois mosquées. J’ai dit qu’en 1850, c’étaient ces trois là, qui constituaient des mosquées-zaouias rattachées à des talebs connus et qui demeurent encore jusqu’à nos jours debout mais dans un piètre état.
    Point à la ligne.
    Donc prenons le temps de nous lire correctement afin d’éviter d’inutiles incompréhensions !
    Mais je crois que vous êtes passé à côté de mon message, dommage.
    Je vous laisse en chemin, bonne route.

    J'aime

  35. FODIL dit :

    Vous avez tous de bonnes intentions.

    J'aime

  36. wlid jadé labsir dit :

    merci hosni abdelma azz djal karim ….

    J'aime

  37. Karim Alger dit :

    Salut tout le monde!!!!
    Nchallah tout va bien.
    Ou sont nos intervenants, il sont passés ou?
    Wallah twahachena vos débats!!! vous hibernez ou quoi? allez y c’est le printemps, sortez de vos tanière!!!! sourire c’est pour soulager un peu l’atmosphère!!!!!

    J'aime

  38. djamel el basraoui dit :

    a vous les hbibatnis quivivent a letranger a alger en dehors de lacommunne que vous avez besoin d1 service ala p c dites le je suis a votre service mes salutation

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Bonjour Si Djamel ,
      Des initiatives comme la votre méritent qu’on s’y attarde un peu, car elles dénotent encore une fois de la disponibilité légendaire des gens de la région à l’entraide et à la solidarité spontanée et désintéressée.
      Je profite de cette occasion pour demander à Si Malek de mettre en place une rubrique « News d’El Djemaa » ou on retrouvera des informations purement locales et des annonces non lucratives comme les décès, les mariages, les naissances, les recherches dans l’intérêt des familles et les demandes d’aide .
      Je ne pourrai conclure sans rendre un vibrant hommage à Si El Kaitouni pour la patience qu’il a mis pour répondre à nos différentes interrogations, qui avouons le, étaient parfois crispées. Mais avec son manganisme et son âme d’intellectuel, il saura être indulgent avec nous, sachant que le sujet était évoqué pour la première fois dans notre histoire et que avons tous à apprendre comment communiquer dans la sérénité.

      J'aime

  39. elkaitouni elhousni dit :

    Oui combien vous avez raison Si Azzedine, le savoir vrai appartient à Dieu seul, nous ne sommes que des traits d’union, et en tant que tels nous devons conserver l’humilité nécessaire qui sied au désintéressement. J’ai certes réagi avec quelques rigidités, cela doit être mis sur le compte de la révulsion que j’éprouve à l’égard de tout espèce de débat où l’humeur personnelle prend lieu et place de de l’argument fondé. Cette « maladie congénitale » qui parasite le d ébat alentour, je fais en sorte de m’en éloigner. Dérobade? Oui peut-être; mais après quoi! Et le combat cessa….
    Il me semble, je m’adresse à tous nos amis, que nous devons préserver cet espace que Malek et sa gentillesse nous offrent, des particularismes de « dachra », depuis longtemps dépassés et d’ailleurs tellement oiseux
    Je vous propose a ce sujet de faire un travail commun qui consiste à établir le recensement de toutes les familles qui sont nées de l’établissement de l’état civil français en 1887. J’ai consulté les arbres généalogiques au niveau de toutes les communes de la Kabylie orientale, et notamment ceux de beni habibi. Ils nous montrent comment les français partant des tribus et fractions de tribus ont parcellisés les gens en petites familles avec des noms souvent inventés. A partir de ces noms inventés, localisés dans des espaces connus on peut reconstituer la consistance de chaque fraction de tribu en 1882. A partir de là on pourra répondre à chacun pour lui dire à quelle fraction il appartient. De mon côté je vous fournirai, la carte de notre bled établie en 1850, carte au 1/40.000 qui détaille très précisément l’emplacement des dachra etc…
    Qu’en pensez vous.
    Mon bon salut à Karim.

    J'aime

    • mounir dit :

      Bonjour Monsieur Kaitouni

      Votre initiative est très intéressante, il serai vraiment excellent que vous mettiez en ligne les documents et informations que vous possédez au sujet des différents 3arch, tribus, sous tribus, noms de familles et leur localisation, je vous en serai très reconnaissant.
      En effet grâce au 12S de mon père je suis remonté à mon 5eme ascendant. Je sais qu’à Ajdir les miens sont appelé ouled Brehom descendant de mon ancêtre Brahem, mais le 12S remonte apparemment jusqu’au père de ce Brahem nommé Rabah ! Donc si une personne ici parvient à rejoindre son arbre généalogique au mien qu’il se manifeste !

      J'aime

  40. Karim Alger dit :

    Salut à vous Si El Kaitouni!!! Mes Salutations sincères, à vous et tous nos amis (Si Azzeddine, Si Malek, si Djamel……..)

    Il serait très intéressant de réaliser un tel travail (le travail dont si El Kaitouni fait allusion. Il est temps de dépoussierer un peu notre histoire et notre identité restée figée et inadapte.

    Je m’adresse à Si Djamel El Basraoui, s’il me serait possible d’avoir l’arbre généalogique des Benchiheb. J’en serai très reconnaissant. Je suis même prêt à me déplacer jusqu’à Beni Hbibi pour ça, ca me permettra de changer un peu d’air et me rejouir de la nature et du climat que compte notre chère région qui me manque térriblement.

    Nchallah, viendra le jour ou j’aurai l’occasion et l’honneur de me réunir avec nos amis (El Kaitouni, Si Azzzdine, Si malek , Si Djamel) ca sera un plaisir pour moi de vous recontrer, bien sur « fi halkhwa di Ldjemaa di Beni Hbibi que je laisserai à notre Si El Kaitouni choisir sourire!!!)

    Ne vous faites pas rare Si El Kaitouni (Ma tghibche bezzaf aalina)!!!! On a besoin de vous précieuses informations et votre inéstimable et profitable culture.

    J'aime

  41. djamel dit :

    السلام عليكم si djalloul la photos de sidi ahmed lahbibatni dont tu me l avais demande se trouve chez abdelmalek bouaa.

    J'aime

  42. djamel dit :

    السلام عليكم عزيزى كريم للاسف لا يمكننى موافاتك بالشجرةكاملةاما الجد المعلوم فهو محمد بن احمد بن بلقاسم بن علىواخوتةهم بلقاسم رابح على عائشة والزهرة
    ابناء العمومة هم عائلات بوالخماير ينون بولكروش بالخنينة بوعوقة وكلهمقاطنين باجدير تانينة وينحدرون من عرش اولاد معنصر الدىهواخ لجدى احمدلبصير وهما ابنى حبيبى حيث جاء من المغرب الاقصى قادما من الاندلس بعد سقوط امارة غرناطة سنة 1490 ونحن عرب من العراق نرث شرف الاسلاف ونهيم حبافى بنى حبيبى

    J'aime

  43. djamel dit :

    كل التحية و التقدير لكم اخى عبد الملك والشكر على هداالمنبر
    الجامع لاهل الخير دمت وريثا لعائلة العلماء

    J'aime

  44. Azzedine dit :

    Chers amis ,
    J’ai longtemps hésité avant de m’aventurer sur la question de l’identité des habitants de la région , mais cette « l’histoire » de « venir du Maroc » ne m’a jamais convaincu faute d’arguments défendables : vestiges historiques , écrits , langue.
    En l’absence, jusqu’à présent, des deux premiers éléments, il nous reste la langue .Peut on , par exemple , avancer qu’un québécois vient d’Espagne ? ou que les Chiliens sont d’origine anglaise ? Allez à Ghazaouet , à Tlemecen , ils ont au moins la langue et les traits qui se rapprochent de nous comparés au habitants de Tanger et de Tunis . C’est pour cette raison que je trouve la thèse de Si Djamel plus plausible ; de même que le « tcheu » particulier aux habitats de la région et ceux d’Irak et de Palestine.

    J'aime

  45. Karim Alger dit :

    Merci beaucoup Si Djamel poue ces précieuses informations. Tu consides alors que les Yennoune sont les cousins des Benchiheb?

    On dit que les Benhiheb relèvent du 3arche des TI3ARTANE!!!! est ce que vous pouvez me confirmer cela Si Dajamel !!!!!

    Et qui sont ces Ti3artane? je sais qu’ils sont installés à Sahel, les familles les composant sont entre autres (Dlileche, Himer, Bou3arti….).On les appelles aussi I3OURATE (bien sur à consonnace Bérbère). A l’origine ils étaient installés à Adjdire, avant de déscedre vers Sahel laissant uniquement la familles des Benchiheb à Adjdir.

    J'aime

  46. djamel dit :

    اخى كريم بعد استقرار جدنا حبيبىهنا فابنة لبصير تدحرج مع عائلته الى اسفل واما جدكم معنصرفقد عاش هناك فى الاعلى بالمكان المسمى الان بالدشرة اما تيعرطان اجدير السواحلية …فهى اماكن جديدة
    فكل ابناء حبيبي اخوة يرتبطون مع ابناء سيدى احمد العابد بقرابة النسب نحن اخوالهم ومع اهل الطيانة بالجوار مند450 سنة

    J'aime

  47. kitone dit :

    بسم الله الرحمان الرحيم.
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته.
    الخلاصة التي توصلت اليها ان اصل سكان الجمعة بني حبيبي من المغرب ماعدا { الزاوية} يعني مركز الجمعة غير واضح على حساب النقاش هدا , اي ان حبيبي شيخ موقر قدم من المغرب تحت ستار وحماية خيرالدين بربارووس منتصف القرن السادس عشر 1550 وستقر اول الامر في بني يدر لانها كانت اكبر قبيلة ولها سيطارة كبيرة علي المناطق حتى حدود تيلمام التي كانت لها اراضي واسعة, تزوج حبيبي من فتاة محلية من بني يدر انجبت له والدين فاصبح لابد لحصول على اراضي اوسع وطعام اكتر وتقدموا صوب الوادي الكبير وقتراحوا على اهل تيلمام ان يبعوا لهم جزاءمن اراضيهيم للزراعتها فتخل اهلي تيلمام عن بويعلةان يبيعوا اراضيهيم فقال لبصير ابقاء انت هنا اي في بويعلة وطلب من اخيه معنصر انيتقدم قليل ناحية الجنوب وشكل مع جزء من سلالة أولاد معنصر
    وللبصير اربعة اخوة هم MAZOUZ , CHEBEL ; MAAKEL MAAKAS الذين هم أولاد معزوز ، وأولاد شبل.
    {حيان} واولاد معقل واولاد محسن وسكان الطيانة ينتمون الى سليمان الجربي اي من جربة الجزيرة التونسية الدي واصل الى هنا لتبحره مع الاتراك وجزء من Thyanna ينتمي الى Silinne الدي جاء Ferdjioua
    أم أحمد العابد فقد جاء بعد ذلك بكثير ، حول بداية القرن 17th وستقر بين أولاد شبل اي حيان
    لكن السؤال هل للشيخ احمد العابد آبناء وماهم وبعد ماعرفنا اوصول بني معزوز وحيان واولاد معقل والطيانة واولاد معنصر فماهي اصول
    سكان الجمعة اي الزواية {فيالة .بولبينة مجدوب …..ألخ}وماهو اصل سكان القواطنة {العابد وكيطوني}.

    J'aime

  48. elkaitouni elhousni dit :

    Un mot bref, pour avancer sur cette question de l’origine.
    1) Essayons sur cette page, de répertorier les noms de lieux. Et en analysant chacun découvrons ce qui a pour origine arabe et ce qui pour origine le Berbère.
    2) Établissons une possible datation de ces dénominations…
    Nous aurons j’en suis sûr d’assez étranges surprise.
    La base, que nous propose si Azzedine, pourrait constituer un point de départ.
    je remarque d’emblée : Que certains noms sont typiquement arabes quoique déformés par la prononciation locale.
    Quand aux noms patronymiques, Frères! Ces noms pour la plupart ne sont pas les notres. ils nous ont été imposés par les Français. Vous pouvez être certains que tout nom qui comporte un « BOU » est une création française.
    Tous les noms qui font référence à des objets, des animaux, des lieux sont aussi généralement de création française.
    Pour les lieux également, mais la démarche est autre. Certains de nos ancêtres ont été obligés de défricher de nouvelles terres. ils ont quitté les anciennes. les noms sont donc plus récents. Donc il nous faut distinguer entre la vieille toponymie et la nouvelle.
    C’est tout ce travail de défrichement lent et difficile que nous sommes appelés à faire. Nous avons des très bonnes bases de départ, le reste viendra.

    J'aime

  49. djamel dit :

    salut si hossni tu nous a promis de terminer ta recherche concernant les autres Arches comme celle de sidi ahmed laabed
    jai rencontre une vielle femme de tiana en meracontant l histoire de sa tribu ca ressemble a votre hypothese on vous attend taht touta au cafe
    (boulaid est alhopital un peut fatigue)

    J'aime

  50. Bou addis dit :

    cher Azzeddine, j’ai mets un coup d’oeuil sur ce qui est publié sur ce site afalaz et je suis très content de l’intérêt des participants précisément les commentateurs et comme je suis de cette région, j’ai quelques réserves sur ce qui est publié par exemple :
    – les frontières de l’accompagne ne commencent pas de Abdouy … mais elles commencent de Oued El thira ou habiteent les familles Boutar, Hananass et Boulaam et Tbabla après Tissbilane bien sure et d’autres familles comme Mrazka …
    – et dans la Mechta et Ihadadane vous avez oublié des noms de familles comme Bouhlassa et Yahiaoui et aussi à Kakouche : Boutar ( Ouled Boughaba )
    و ستكون لي تعقيبات و مساهمات أخرى في المستقبل

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Bonjour Cher Bouaddis,
      Tu as raison de relever l’oubli de Tatouch , sauf mais tu aurais pu être plus précis. En fait , c’est la zone comprenant El Aassa , Kherfene et Enneder di Assabaa qui a été omise involontairement .Les Boutar , Frites et Djeha ne m’en voudront pas j’espère .
      Pour la première partie de ton commentaire, une lecture plus attentive de l’article m’aurait épargné vos reproches que j’accepte par ailleurs de bon cœur. En outre, je prends bien acte de ta promesse d’écrire souvent sur site qui nous réunit . A ta prochaine contribution.

      J'aime

  51. zaouya dit :

    Bonjour à tous;
    Si j’interviens dans ce débat , c’est juste pour rapporter ce que nos anciens de Ezzawia racontaient.Je n’ai nullement la prétention d’être historienne ou généalogiste,mais seulement bent ezzawia.
    Enfant, mon père et mes oncles( sidi Youcef et sidi ElMekki ben Fiala nous parlaient de nos origines , nous les wlad el abed
    Mon défunt père me disais , nous sommes ici depuis 14 jedds (mon père Allah y rahmou est né en 1900)
    sidi Ahmed elAbed ne serait pas du maroc mais d’après nos anciens, il serait venu de « sakia el hamra » et la légende dit sur sa « sejjada » avec son fils et son kh’dim.(j’en conclus qu’il est venu par mer!)
    je crois savoir que nous sommes descendants des fatimides,arrivés avec les foutouhates elislamia.
    J’ai même déja entendu dans mon enfance , parler de l’andalousie??…
    Dans un article de Boudjemaa Haichour qui traitait des grandes familles de la région,était cité le nom de mon ancêtre qui aurait hébergé le bey de tunis lors de son exil.
    A Ezzawia (el djemaa)toutes les anciennes familles sont parentes donc descendent du même ancêtre et tous vous diront « ejjdoudi lachraf » cad les nobles.
    Par alliance, nous avons des liens avec toutes les dechras de bni’hbibi!nous avons des liens avec les wlad maakal; wlad chbel ; wlad maansar, hayan (autrefois Zawia était douar Hyan …) ma grand mère est de wlad maakal, mes tantes étaient mariées à hayane, bouamer et j’en passe
    Comme je suis heureuse de découvrir ce site! j’ai toujours étais fière de mes origines, de mon douar et quand certains natifs disaient je suis de jijel, j’ai toujours répondu moi non! je suis de beni hbibi!j’y ai mes racines et c’est là que je me ressource. J’ai transmis cet amour à mes enfants qui ne sont pourtant pas de la région et je suis sure que même après moi, ils continueront à y aller et aimer chez « khwalhoum »
    En parlant de zaouia_cimetière;l’ancien cimetière de Ezzawia est sidi eljoudi et il est situé juste derrière la mosquée;
    sidi Wareth est sur la colline de « Erkiba » là où se trouvait zaouia de cheikh el hocine descendant de Ahmed el Aabed cousin des Fiala, Lahmar, mejdoub, Belabed…
    Je suis fière de vous les jeunes de Beni’Hbibi (et les moins jeunes aussi!) d’avoir tant d’intérêt pour Ezzzawia si chère à mon coeur! mon père Allah y rahmou repose dans le cimetière de sidi el joudi auprès de ses enfants,mon grand père lui est enterré à sidi wareth!
    Je sais qu’un arbre généalogique des wlad elAbed existe mais j’ignore qui le possède.
    Ne m’en voulez pas de ne parler que de Ezzawia, j’aime tout mon beni Hbibi mais mes connaissances en la matière sont limitées.J’ai des parents dans pratiquement tous les douars, en un mot, je suis « Hbibatnia »!
    Il a toujours été dit que sidi ahmed elAbed est venu accompagné de son fils et son khdim…donc, si leur descendance a été assurée , c’est qu’ils ont pris épouses dans la région!
    nous sommes tous wlad beni hbibi !!

    J'aime

    • MEDJDOUB HOCINE dit :

      Je viens juste de découvrir ce magnifique Site et j’en remercie au passage ses concepteurs, et c’est pourquoi mon intervention est quelque peu en retard par rapport a l’actualité du sujet abordé :

      Bjour Zaouya !
      Je suis également un descendant des Wleds El-Abed et j’aimerais intervenir un tant soit peu dans ces passionnants débats concernant notre illustre ancêtre DJEDDI SIDI AHMED EL-ABED.
      Je suis tout a fait d’accord avec votre défunt père (Allah yarhamou) lorsqu’il vous disait que nous sommes là depuis 14 Djedds, voire plus, et que nous sommes originaires de Sakkia El-Hamra, car moi aussi mon défunt grand Père né en 1896, me disait exactement la même chose. Mais ,en fait, nous sommes du Maroc, car n’est ce pas Sakkia El-Hamra faisait partie du Maroc ? et pour preuves, vous n’en disconveniez pas, puisque vous l’affirmiez vous-même lorsque vous disiez a juste titre d’ailleurs « TOUS VOUS DIRONT EDJDOUDI LACHRAF » cad également « CHORFAS » ou « CHOURAFAS » et que les CHORFAS sont indéniablement des Idrisides , car descendants d’IDRIS 1 et IDRIS II et que les Idrisides ont vécus a FES et que ce dernier se trouve au Maroc, donc nous venons du Maroc.
      Pour rappel Les Chorfas sont des Chérifiens de la lignée du PROPHETE, QSSSL , par son Petit Fils EL-HASSEN , fils de sa Fille LALA FATIMA ZOHRA et DE ALI BEN ABI TALEB, et ceux du Maghreb descendent d’IDRIS 1E fils d’ABDELLAH EL-KAMEL. Et d’après le traité généalogique d’Ibn Tayeb El-Kadiry (11 siècle) , les Idrisides ont régné au Maroc et en Espagne pendant deux siècles.
      Pour revenir a l’origine de notre ancêtre DJEDDI SIDI AHMED EL-ABED, qu’il soit venu du Maroc ou de Sakkia El-Hamra, car celle-ci faisant partie du Maroc, il n’en demeure pas moins qu’il soit un authentique CHORFI descendant des Idrisides de Fes de la Branche des « ALAMYIN » (en référence a djebel La’alem dans la région de beni arouss au Maroc), où se trouve le mausolée de notre ancêtre KOTB EL-ISLAM SIDI ABDESSALEM BEN MACHICH.
      Dont voici la véritable généalogie :
      SIDI AHMED EL-ABED Fils de ALI fils de MOHAMED fils de ABDERRAZAK fils de ALI fils de ABDESSAMAD fils de ALI fils de SLIMANE fils de MANSOUR fils de ABDESSEMAD fils du Kotb El-Islam ABDESSALAM BEN MACHICH fils de ABI BAKR fils de ALI fils de MOHAMED dit HORMA fils de ISSA fils de ABDESSALAM ou SOULEIMAN fils de AMEZOUAR ou MEROUAN fils de ALI ou HAIDARA fils de MOHAMED fils d’IDRIS II fils d’IDRIS 1E fils de ABDELLAH EL-KAMEL fils de HASSEN EL-MOUTHANA (II) fils de HASSEN ASSEBT fils de ALI BEN ABI TALEB (KARAMA ALLAHOU OUADJHAHOU)ET FATIMA ZOHRA. (RADHIOU ALLAHOU AANHA).
      Djeddi SIDI AHMED EL-ABED a probablement vécu vers la fin du 15e siècle début 16e, comme l’a si bien démontré notre ami Malek ceci pour l’avoir moi-même vérifier. Effectivement, en prenant comme point de départ la période de l’arrière grand père de Sidi Ahmed el-abed qui est Idris II (793/828) et qui se trouve le 19e père, et en appliquant le même principe de 34/35 ans (pourquoi pas plus, car on peut avoir un enfant même a 50 ans –voire plus), je suis arrivé a la même conclusion soit : 19*34=646+828=1474, ceci en amont et je l’ai revérifier en aval de Djeddi Sidi Si Ahmed El-Abed cad en partant de ce dernier jusqu’à mon propre Grand père qui est né en 1896 et ça me donne la même chose soit : 12 pères par 35 ans = 420=1474= 1894 qui n’est pas loin de 1896.
      Telles sont, pour ma part, mes conclusions d’après les modestes recherches auxquelles je me suis livré et je fais un appel familial a tous ceux qui peuvent enrichir davantage nos humbles connaissances a ce sujet.
      FRATERNELLEMENT.

      J'aime

      • kITOUNI Hosni dit :

        Bonjour chers amis,
        Je souhaite rapidement répondre à Si Hocine à propos des origines supposées de Sidi Ahmed El Abed.
        Il y a les mythes et il y a la réalité.
        J’ai en ma possession au moins quatre arbres généalogiques de familles attestées descendre de Sidi Ahmed, ils indiquent tous que ce vénérable ancêtre est apparu dans notre Hayen natale aux environs de 1580-1600.
        Il est d’ailleurs erroné de considérer qu’une génération = 30-35 ans puisque les généalogistes lui attribuent (en Europe) 20-25 ans. Certes ces chiffres sont à rapporter aux époques. On se mariait plus jeune au 16è siècle qu’au 20ème. Or une génération c’est l’âge où un homme a son premier enfant. Peut –on admettre qu’il était de trente cinq ans aux époques anciennes ?
        Voilà ce qu’écrit Donn Devine, généalogiste attitré.
        « Notre connaissance de la moyenne d’une génération est un fait notoire, nous savons qu’elle équivaut à environ 25 ans ; de la naissance d’un parent à la naissance d’un enfant, bien que le nombre d’années varie selon le cas. De plus, nous acceptons aussi de façon générale que le nombre d’années d’une génération était plus proche de 20 ans à une ancienne époque, quand les hommes se reproduisaient plus jeunes et que l’espérance de vie était plus courte. »
        Si notre ami Hocine applique cette base de calcul à la fameuse filiation qu’il évoque à propos de Sid Ahmed, il s’apercevra sans aucun que la fameuse lignée qui rattache Sidi Ahmed à Ibn Maachiche n’est pas défendable,, du moins dans l’état où on la présente. Pourquoi alors me dira-t-on, cette attribution fut-elle entretenue depuis plusieurs siècles ? Nous quittons ici le domaine de la généalogie pour entrer dans celui de l’histoire. C’est rigoureusement un phénomène propre au 15-16ème siècle (?) apparu notamment dans nos contrées, où le pouvoir religieux pour s’affirmer avait besoin d’une légitimité supérieure à celle du savoir et de la bonne moralité. La sainteté était à ce prix. Paradoxalement ce phénomène a été plus prononcé dans notre région y compris la grande Kabylie.
        D’ailleurs en quoi la grandeur de Sidi Ahmed serait-elle diminuée si son ancêtre n’était rien d’autre qu’un indifférent berbère originaire du Haut Atlas marocain ? Il a tellement brillé de la grandeur de sa spiritualité que son nom a réussi à survoler les siècles au point où nous continuons Si Hocine et moi à en discuter dans la langue de voltaire.
        Je vais très souvent sur la tombe de notre ancêtre commun. Je visite les mausolées des Ouled El Abed à Bni Touffout , je rends visite aux Mejdoub des chorfa d’Ouled Ali, je rencontre les Belabed des Bni Tlillen. Ils sont les descendants du vénérable ancêtre et cultivent comme Si Hocine le culte de l’ancêtre commun. Tel un vieux mythe dont la splendeur s’éteint peu à peu.
        Bni Habibi est riche de sa lointaine civilisation, il y a, à n’en pas douter des trésors encore enfouis dans les mémoires et les décombres de nos demeures. Pourquoi laisser dormir des légendes, des contes, des histoires alors que nous avons tant besoin de reconstituer notre passé commune.
        Pour ma part je me suis surtout intéressé à la famille des Ouled El Abed. D’autres connaissent les détails de nombreuses familles qui peuplent notre région. Ce site accueillerait volontiers, je le crois, leurs contributions.

        J'aime

  52. azzedine dit :

    Bonjour Si Djelloul,
    Merci pour ce travail formidable et utile .Le puzzle de notre petite commune se reconstitue doucement mais surement .A vous le tour chers amis d’Ouled Chebel , Beni Mazouz , Etayana, Ouled Maancer et Mehcene.

    J'aime

    • Azzedine dit :

      السلام عليك يا آية ومرحبا بك في هذ الموقع و اغتنم هذه الفرصة لأطلب من مضيفنا التكرم بنشاء صفحة خاصة بالأطفال ننشر فيها رسوماتهم و صورهم وندشنها بصورتك . بتحقيق هذه المبادرة سيصبح الموقع عائليا فنلتقي فيه من كافة انحاء الجزائر ومن خارجها كلما تتاح لنا الفرصة .

      J'aime

  53. aya dit :

    مرحبا انا شرابطة اية اسكن في العاصمة ولكنني جيجلية حتى النخاع احب لبلاد كثيرا خاصة لوبو والركيبة ولبياط واين غالم وراس لمراح كماشتقت للعب هناك مع سهام وفادية واكرام دون ان انسى المشاغبة ندى شكراعمي عز الدين

    J'aime

  54. abdelhakim ASSABA dit :

    إلى جاري وصديقي عزالدين بوكحيل
    أشكرك على المجهود الكبير الذي بذلته في سبيل التعريف بالأسر المكونة لعرش أولاد معقلال( مشتى إحدادن – والمعروف أيضا بدوار أم غريون أو أم غليون – ربما – نظرا لانتشار المادة الأولية الخاصة بصناعة الغليون وهي عبارة عن جذور شجر الغاب المعروف محليا بالقعمير.
    وأود هنا أن أضيف توضيح يتعلق بعائلة أسابع حيث أنك اكتفيت بذكر عائلتنا باسم ( عصابة ) رغم أن الأصح(أسابع )بحيث انتقل اللقب من أسابع إلى عصاب بفعل الترجمة الخاطئة من الفرنسية
    أرجو أن يشارك الجميع في التعريف بمشاتي المنطقة.
    عبد الحكيم أسابع

    J'aime

    • Azzedine dit :

      أخي حكيم لقد سررت « لدخلتك » المميزة في صلب الموضوع و اتمنى ألا تبخل علينا بجرات قلمك فنستفيد منها . في سياق الحديث عن ام غريون ، اذكرك باحدى الأدوات المنزلية التي كان شئعة الإستعمال وتتماشى مع ما قلته وهي « أغريون ».
      وبخصوص ملاحظتك حول اسماء العائلات ، فأنت محق لأن امثالك لا يمرون مرور الكرام على المواضيع ونقذهم لا يعدو أن يكون اثارءا لها ، واخبرك انني حاولت تدارك الأمر وبعثت بمراجعة لذلك لصديقي مالك ، لكن محدودية الخيارات التقنية للموقع وانشغالاته المهنية (كان الله في عونه) حالت دون ادخال التعديلات المقترحة قبل اليوم.
      بالمناسبة ، ابارك صدور كتابك الأول وأقول لصديقي حسني وبوخلوف  » ربي اشرح لكما صدركما ، ويسرلكما امركما ،واحلل عقدة من قلميكما تصدر كتبكما في القريب العاجل إن شاء الله »

      J'aime

  55. abdelhakim ASSABA dit :

    شكرا للصديقين مالك على سرعة النشر في هذا الموقع الجيد الذي ألقى ببلديتنا الجميلة إلى دائرة الضوء وعز الدين على سرعة الرد
    المطلوب منا ياسي عز الدين كأبناء المنطقة رغم المسافات التي باعدت بيننا أن نلتقي في هذا الفضاء لنسلط الضوء على ثقافاتنا المحلية باعتبار أنها رافدا هاما من روافد الثقافة الوطنية وعلى العادات والتقاليد التي كانت أو التي ما زالت سائدة في المنطقة وأيضا أن نزيد من نشر الصور الخاصة بمختلف تفاصيل حياة السكان ونمط معيشتهم وكم أتمنى أن أوفق في تأليف كتاب حول سوسيولوجيا المنطقة والدعوة موجهة أيضا للجميع مرة أخرى للمساهمة في ركن المتحف الإفتراضي.
    تحياتي من مدينة الجسور المعلقة التي احتضنت الشيخ العلامة أحمد الحبيباتني وغيره من الكفاءاتى التي تنحدر من بلدتنا.

    J'aime

  56. lahbibatni dit :

    مبروك اخى عبد الحكيم
    ما هو عنوان كتابك واين نجده وفقك الله

    J'aime

  57. abdelhakim ASSABA dit :

    أهلا بلحبيباتني ديالنا
    كتابي الأول الذي كان عبارة عن مقاربة لدراسة أسباب تأخر سن الزواج في الجزائر والوطن العربي بعنوان « العنوسة » وأنا بصدد تأليف مجموعة أخرى بحول الله حول نفس الظاهرة التي تحولت إلى آفة في مجتمعنا
    الكتاب يكاد ينفذ من السوق هو حاليا موجود في الكثير من المكتبات عبر الوطن وهو صادر عن دار الهدى بعين مليلة وبالمناسبة لقد ألح عليا الكثيرون من الباحثين والطلبة والأساتذة عندما شاركت يوم 10/05 / 2010 في ملتقى وطني حول ظاهرة تأخر سن زواج الشباب الجزائري بجامعة الأمير عبد القادر للعلوم الإسلامية (بقسنطينة) على إعادة طبع الكتاب لتعميم الفائدة وأرجو أن يتحقق ذلك
    ومن هذا المنبر أوجه دعوة للجميع من أجل توفير المادة اللازمة لمساعدتي على تأليف كتيب حول بني حبيبي – تاريخ وسوسيولوجيا المنطقة
    تحياتي
    عبد الحكيم أسابع

    J'aime

  58. abdelhakim ASSABA dit :

    pour mon ami azzrdine boukehil
    السلام عليكم
    مواصلة لإثراء الموضوع الخاص بالعائلات المكونة لعرش أولاد معقل أود الإشارة إلى أنه سقط سهوا يا سي عز الدين الإشارة إلى بعض الأماكن والعائلات التي تقيم بها على غرار الزباير – تاطون – آينا عثمان التي تقيم بها عائلات : جحا، لطرش، بوحلاسة ، بورويس، مرازقة وبوالعام
    كما يوجد أيضا المكان المعروف بـآينا امبرغوت الذي نجده بعد تباب الدار والذي تقيم فيه عائلتا بوطار وشيطروب
    إلى جانب ذلك سقط سهوا ذكر عاءلة يحياوي (بلبجاوي ) المتفرعة عن عائلة بوحلاسة بالنسبة للعائلات المقيمة بالعتبة (إحدادن ) والتي من بينها أيضا عائلة عفاقي التي انتقلت للإقامة في تشوداس وهي عائلة الشهيد عفاقي احسن الذي حملت مدرسة المصلى إسمه منذ إنشائها في سبعينيات القرن الماضي.
    وشكرا
    عبد الحكيم أسابع

    J'aime

    • Azzedine dit :

      اشكرك أخي عبد الحكيم . انت محق فيما اشرت اليه من نسيان ذكر بعض العائلات . اما فيما يخص تاطون لإانا لم اذكرها لأنها أرض بايلك عكس ارض المشتى التي توارتث ابا عن جد ولن بختلف اثنان في ذكر ملكية اي شبر ولو كان ذلك في بوعشبة التي يجزم زائرها اليوم ان لا بشر مر من هنا لما الت اليه بعد هجرها من قبل ساكنيها الأصليين. غلى كل ساحصر لائحة محينت وابعث بها للنشر

      J'aime

  59. Valuable information Thank you all.

    J'aime

  60. abdelhakim ASSABA dit :

    pour mon ami et voisin AZZEDINE BOUKEHIL
    أعتذر عن الخطأ المطبعي غير المقصود في كتابة اسمك يا سي عز الدين في التعليق السابق الخاص بالتوضيح المتعلق بعائلات أولاد معقل.
    حكيم

    J'aime

  61. elkaitouni elhousni dit :

    Bonjour à tous,
    Il y eut, un frémissement de débat et voilà que nous l’avons perdu. je voudrai, par ces quelques questions interpeler notamment certains d’entre vous :
    1) Nous appartenons à une aire géographique qui nous prédestinait, à être comme nos voisins du Djurdjura, totalement berbères, avec notre langue koutama et nos coutumes. Mais voilà nous parlons un certain arabe et nos coutumes sont tellement disparates que cela pose problème : D’où vient que nous nous revendiquons si peu Koutama, je veux dire, comme nos voisin le font avec leur « Kabylité ». La référence aux koutama est très récente et d’ailleurs très discréte.
    2) Quand nos voisins ou les Auréssiens ou les Seraouia ou les Oasissiens, font la fête, ils ont leur folklore et le notre qu’est -il donc? Avons nous un folklore, c’est à dire cette virtualité à être? Nos chants, nos danses, nos instruments de musiques, nos habits etc… Qu’est ce ?
    3- Avons nous nos bardes populaires,que sont devenus loeurs chants, ont-ils jamais existé?
    4- Pourquoi, n’avons nous pas de « patrie commune » qui nous lie, entre différentes tribus? Le sentiment d’appartenir au même espace mémoriel et symbolique avec les Beni Touffout, les Ouled Aidoun et autres Djenah? Pourquoi, entre tribus de cete région, jamais il n’y eut, ce besoin d’être ensemble?
    5- Pourquoi cette facilité que nous avons de nous adapter si facilement aux us et coutumes de nos pays d’accueil, nous sommes très solubles dans les eaux d’ailleurs.
    Toutes ces questions, je le sais sont agaçantes mais hélas nous ne pouvons y échapper!
    Bien à vous tous!

    J'aime

  62. elkaitouni elhousni dit :

    Bien sûr que ces questions sont posées sans respiration, haletantes presque, pour dire combien plus qu’aucune région celle-là interpelle l’esprit de tout curieux, et plus encore de quiconque cherche à reconstituer son histoire.Inutile de chercher des livres, ils sont presque inexistants. Pourtant notre région a apporté au reste du pays, sa part d’histoire et d’héroisme, de tout temps. Tacfaniras, c’est au coeur de nos montagnes qu’il a trouvé ses vaillants guerriers et les Fatimides et, et…Il n’ y a aucune mésestimation dans mes questions, simplement un besoin de comprendre. Question presque bête : pourquoi avons nous oublié , l’inoubliable Mohamed ben Fiala ? Pourquoi sa demeure et sa mosquée qui furent des bastions de la résistance sont ils laissés a l’abandon. Pas une plaque commémorative pour raconter aux enfants leur passé!
    Et les hommes de novembre ont ils laissé trace dans notre espace. je vois que nous nous intéressons aux variations d’une langue qui est appelée inéluctablement à disparaitre. Par l’école, par l’échange mais aussi par l’emigration. Sachons conserver ce qui est vraiment important, oui qu’est ce qui est important pour notre avenir commun d’Algériens Habibatnis?

    J'aime

  63. mohamed cherabta dit :

    الي الاخ العزيز عبد الحكيم اسابع
    الف الف مبروك على اصدارك لكتابك « العنوسة  » و عقبال عشرات الاصدرات ان شاء الله و المزيد من النجاح الذي يشرف ابناء الجمعه بني حبيبي
    فيما خص مشروعكم تاليف كتاب حول تاريخ و سوسيولوجيامنطقه الجمعه بني حبيبي فاعتقد ان كل غيور على المنطقه لن يبخل عليكم بالدعم المادي و المعنوي
    مره اخرى الف الف مبروك ومزيد من النجاح و التالق
    شرابطه محمد بن شطاب

    J'aime

  64. Karim Alger dit :

    Bonjours Monsieur Elkitouni. Je crois que vous vous cassez la tête, pour rien, à vous poser de tellez questions.

    Je suis agé de 40 ans et je me rappelle très très bien de la très belle époque des années 70, je me rappelle des coutumes de l’époque (Je me souviens même des chants de femmes pendant les fêtes, je me souviens aussi de ce qui restait de nos traditions) c’est vrai que je ne suis pas natif de la région bien que j’y sois originaire)mais j’y étais et j’y suis toujours lié) Il faut reconnaitre Monsieur Elkitouni que nous n’avons pas su conserver nos coutumes et nos traditions comme l’ont toujours fait nos voisin d’à coté les kabyles on a toujours été influencés par les autres.
    Le kabyle même ayant emmigrer ailleurs mais en revenant à son paltelin il reprend son parlé comme s’il n’a jamais quitté son pays et de même pour ses coutumes. Contrairement au Jijeli (Hbibateni) qui en retrant à sa « dechera » il fait de son mieux pour paraitre quelqu’un d’autre et qui se montre intentiennellement une autre personne oubliant complètement q’il est un de cette dechera.

    Soyons fièrs d’appartenir à cette contrée !!! faisons en sorte de revenir à nos valeurs! c’est très important
    Salut à tous

    J'aime

  65. boutefnouchet dit :

    انا وليد من مدينة عنابة لقبي بوتفنوشات و اصلي من جيجل ابحت عن تفاصيل عائلتي و مكان تواجدهم ارجو المساعدة من فضلكم

    J'aime

  66. Azzedine dit :

    مرجبا بك ياو ليد ومرحبا بكل افراد عائلتك في حي لورونجري ولي زالمون والى كافة اهلنا الساكنين في عنابة . اننا ننقل انشغالك الى زوار الموقع وكلنا امل بان نجيب عن سؤالك في اقرب وقت . انا اتوجه سكان الشقفة و بني معمر واولاد مسعودة ولعجاردة وافوزار وبرج الطهر واكون ممتنا لكل من يسهم بجهد في سبيل تقريب ابناء الجهة الذين هاجروا منذ زمن ليس بالقريب لمختلف الأسباب.

    J'aime

  67. boutefnouchet dit :

    شكرا لك اخي عزالدين اتمنى ان ازور يوم هده المناطق لأرى مكان تواجد عائلتي و اسلافي و اشكر كل من ساهم في صنع هدا الموقع الرائع

    J'aime

  68. idder algerie dit :

    salam alikoum.barak allah fikom
    mon nom c IDDER et je recherche s que vous tribue est attache avec ce nome ou pas
    je suis interesi yrham al walidine. mes grand pere ‘habit f algerie depuis 7 siecle………exactement a adrar
    mon email pr m contact et cree
    zin.abidine@yahoo.com

    J'aime

  69. elkaitouni elhousni dit :

    Bonjour Idder
    Nous sommes tous intéresses par connaitre notre passé.
    Idder est un terme berbere qui signifie  » qu’il vive » prénom que l’on donne à un nouveau né pour lui esperer longue vie. Mais on retrouve des tribus « idder » ou  » Idjer » un peu partout au Maghreb, il y a en une au Mzab, une autre aux Babors, au Maroc mais aussi autour de Chekfa ( Djidjelli) votre nom est donc à relier à cette histoire. L’ethnonyme tiré de ce nom est Iddri.
    Bien à vous

    J'aime

  70. samy dit :

    Travail methodique ,utile présentation de l’espace et des habitants . A quand viendra le tour des autres fractions ?
    y a t-il une chance de voir une etude consacrée à Sidi Ahmed Lahbibatni ?
    Bonne continuation et au bonheur de lire d’autres travaux aussi intéressants.

    Samy

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Bonjour cher ami Samy,
      Merci pour ce commentaire encourageant comme je remercie notre ami Karim pour sa remarque qui, quoique acerbe, elle est recevable.
      Pour faire avancer les choses sur ce site, nous avons besoin des gens qui osent écrire sur des thèmes qui intéressent notre région .Ils ne doivent pas être nécessairement écrivains ou historiens pour le faire, car les gens qui le font actuellement n’appartiennent ni à la première, ni à la deuxième catégorie.
      La passion que j’éprouve pour tout ce qui touche à notre belle région ne peut, malheureusement, combler le déficit en matière de connaissance de l’histoire et des hommes qui l’ont faite .Mon rêve est de connaitre tout le processus de peuplement de notre région et les faits saillants qui l’ont jalonnés. Tous ceux qui écrivent ou transmettent des photos ou témoignages ,sous diverses formes , contribueront à nous enrichir tous.
      Les quelques modestes écrits réservés jusqu’à présents à différentes mechtas et quelques personnages gagneraient à être soutenus par d’autres écrits .Aussi , vos contributions cher Karim et Samy sont les bienvenues.

      J'aime

  71. amor ayoune dit :

    الاخ العزيز انحدر من منتطقتكم اسم العائلة عيون …او بلعفاقي ..ان امكنكم افادتي ببعض هواتف من تعرفونهم بالمنطقة والف شكر yamopub@hotmail.com

    J'aime

    • Azzedine dit :

      السلام عليك اخي عمر ، مرحبا بك بين اهلك في بني حبيبي ويسعدني ان اولافيك برقم احد افراد عائلتك المقيمين بيننا في مشتى اولاد معقل عبر بريدك الخاص

      J'aime

      • Zouhir dit :

        السلام عليكم ورحمة الله و بركاته. يطيب لي اخي الكريم عز الدين ان اشكرك عظيم الشكر على هدا المجهود المبدول من اجل الكتابة الصحيحة لتاريخ المنطقة ككل وخاصة مشتى اولاد معقل . التي وفيتموها بالدراسة والتدقيق .ولو ان دراستكم سيدي اتت وافية وشافية كما سبق لي ان دكرت . الا انه اود ان اعقب ببعض الملاحظات التي اتمناهاان تكون مفيدة و موضوعية ايضا هي الاخرى:
        1/ اردت التنويه بمنطقة الدرع دي اولاد بوغابة الدي ينضوي تحت منطقة اردت ان اضيفها ادا سمحتمولي طبعا. الا وهي خرفان وتضم ايضا اضافة الى الدرع دي اولاد بوغابة كل من اسابع والغليدة . اما الدرع دي اولاد بوغابة فسكنته عائلة بوطار . واما خرفان فسكنته عائلة فريطس اي اولاد عيسى . اما الغليدة فسكنها بوطار محمد بن علي بيابة .
        2/ هناك نقطة اخرى اردت التعريج عليها لو سمحتمولي وهي انه بالاضافة الى شيخنا الجليل سيدي علي بوكحيل وسيدي الحسين بورويس وسيدي الطيب شرابطة سيدي يوسف بورويس وسيدي علاوى بورويس رحمه الله واسكنه فسيح جناته . وشيخنا الجليل سيدي يوسف فيالة رحمه الله . رحمة الله علي الدين توفوامنهم . لايمكننا ان نتكلم عن تاريخ شيوخنا الاجلاء دون ذكر الشيخ عمار بوطار فهو شيخنا و نسيان دكره يعتبر اجحاف .

        J'aime

      • Azzedine dit :

        مرحبا بك اخي زهير واشكرك على تعليقك ونقذك البناء الذي اتقبله بصدر رجب واشع بقية المتصفحين لهذا الموقع ان يحدوا حدوك فنرتقي بمستوى النقاش الذي سينعكس ايجابيا على منطقتنا الجميلة .
        لكنني قبل الشروع في الرد اود ان ابدي ملاحظة ربما تشفع لي عند الكثير منكم وهي انني لست بمؤرخ وشح المادة المكتوبة عن الجهة قديما وحديثا يجعل مما اكتب اقرب من الخواطر من الى المادة التاريخية تبنى على فعله الأنسان في مكان وزمان معينين.فباستثناء بعض العقود ، لانجد في الجهة قاطبة من كلف نفسه عناء الكتابة ولو لمجرد الهواية. واملي ان نصصح هذا نحن لماهو متوفر لنا من اسباب الكتابة والنشر .وارجو ان يسهم الجميع دون التدرع بمستوى التعليم أو التحصيل ، فنص ركيك يؤرخ لحادثة ما افضل من الف رواية شفوية تختفي باختفاء الراوي.
        اعود الى المنطقة التي ذكرتها فتجدني ممتنا لاضافتك الثمينة التي سابحث كيف اضيفها عما قريب الى النص الموجود فنثريه بحول الله وبمساهمة كل مجهود يجزى صاحبه خيرا .
        اما فيما يخص عدم ذكر بعض المشائخ الأجلاء فاعلم يا اخي زهير ان العينة التي ذكرتها خاصة بالمصلى و سيدى عمار بوطار وشلة من حفظة القرآن وناشريه اكبر من ان ينسوا . وقد تمنيت يهب ان ابناء الزاوية وحيان واولاد معنصر وبني معزوز و محسن فييحيوا ذكرى كل الشيوخ ، وما أكثرهم ، ولا ادل على ذلك من العدد الهائل من المساجد والمدارس القرآنية التي أتى ذكرها في النصين المنوشرين اللذين يعود تاريخهما ألى القرن قبل الماضي.
        وتعميما للفائدة ، سانشر كل نص ستتفضل بارساله سواء تعلق الأمر بموضوع تاريخي أوثراتي والدعوة موجهة لكل من يريد خدمة الصالح العام.

        J'aime

  72. elkaitouni elhousni dit :

    A mes frères, à mes amis, aux enfants de Bni Habibi, je souhaite à l’occasion de cet Aid El Kébir, une heureuse fête et que le Tout Puissant nous couvre de Ses bienfaits. Que notre région et notre pays bien aimé retrouve prospérité et le hemin de la grandeur.
    Kitouni Hosni

    J'aime

  73. Mohamed BENCHIHEB dit :

    Salam tout le monde!

    Tout d’abord, je suis agréablement surpris par la découverte de ce site qui traite de l’histoire d’une région que je croyais oubliée après l’exode massive de ses habitants vers des climats et des géographies plus clémentes (selon eux).

    Je suis natif d’alger, mais mes origines remontent à la région. plus précisément, le village d’Ajdir qui se trouve à quelques 2 kms de Tisbilène. J’y ai séjourné en étant enfant vers les debuts des années 70’s. Et vous ne pouvez pas imaginer ma déception lors de mon passage en juillet 2011. plus rien ne ressemblait à rien, dixit Brel. je n’ai trouvé aucun repère de ceux que j’ai connu jadis. j’avais même l’impression que le relief n’est plus le même. La population y est réduite à sa plus simple expression. On croirait qu’il n’y aurait plus personne dans la région dans quelques années. Dans le temps, la vie y était agréable, le temps coulait doucement, les journées étaient interminables, les gens étaient joyeux et satisfaits de leur vie malgré sa simplicité.

    En effet, je n’ai pas grand chose à apporter au sujet. Et je dois reconnaître que j’ai appris un tas de choses à travers les généreuses contributions des participants, en particulier Azeddine et Hosni. qu’ils trouvent ici mes remerciements et toute ma gratitude.

    Néanmoins, j’ai une petit éclaircissement à demander, et je vous serais très reconnaissant si vous y répondez.

    Les villages d’Ajdir et de Taninna, qui se trouvent à deux pas de jamaâ Irroum et donc de Tisbilène, sont peuplés par deux familles qui y sont depuis plusieurs générations. Il s’agit des BENCHIHEB ou BEN’ECHHEB et YENNOUN ou GUENNOUN. Or, sur le cannevas établit pas M. Azeddine, on ne retrouve ni les deux villages, ni les deux noms de familles. Peut-il nous éclaircir à ce sujet?

    Merci d’avance!

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Cher ami Mohamed,
      Tu ne peux imaginer le plaisir que j’ai eu en parcourant tes commentaires si fraternels et instructifs à la fois. Je partage totalement tes sentiments de déception , voire votre choc, en voulant juxtaposer l’image idyllique d’un passé pas si lointain, gravée dans nos mémoire malgré nous, et l’image d’aujourd’hui que nous regardons avec amertume et dépit.

      L’animation qui régnait dans nos dechras, été comme hiver, à l’occasion respectivement des retours des gens des villes et de la saison de la cueillette des olives, à laissé place à un vide qui accentue notre dépaysement chaque fois que nos pas nous conduisent vers ces endroits qu’eux seuls nous donnent le sentiment qu’on est réellement chez soi .

      Je reviens à ta remarque sur l’absence d’Adjdir et de Taninna de mon document pour te signaler que pour éviter justement la situation que tu as décrite plus haut ,j’ai pensé en mettre en place un cannevas par Arch .J’ai commencé par donner le ton par celui dont je suis natif et faisant appel aux autres afin qu’ils fassent de même . Si Djelloul a eu le mérite de faire les choses on grand , en allant jusqu’à tracer une carte de Mechta Ezzaouia que nous envierait même Google .Abdeslam Taleb a pris, quant à lui, la lourde tache de nous dresser un inventaire des familles d’Ouled Chebel , Etteyana jusqu’ Hayen en passant par Bouameur , Tamezrar et El Houch .Rendons lui un grand hommage , car malgré ses charges de directeur d’école et de président du comité chargé de la construction de la Mosquée de Tamezrar , une partie a été publiée et nous promet de compléter le reste dés que possible .

      Il reste les régions d’Ouled Manceur , Mehcen et Beni Mazouz pour compléter ce panorama .Je réitère mon appel , donc , à toute personne de ces régions pouvant nous venir en aide de le faire .Jai grand espoir que mon ami , H.Mahmoud , nous relate avec bio l’histoire et la géographie d’Ouled Manceur dés qu’il se décidera à le faire comme il me l’a promis .

      Pour l’histoire de la région, nous ne pouvons que nous réjouir de la présence rassurante de notre ami Hosni qui nous donne, par ses écrits, l’envie d’aller plus loin à la recherche de notre histoire et à la mise en valeur des atouts naturels que recèle notre commune .

      Amicalement Azzedine

      J'aime

      • Mohamed Benchiheb dit :

        Azzdine, ton dévouement m’impressionne. sois-en remrcié!

        J'aime

      • mounir dit :

        Si vous voulez compléter le tableau avec les familles et les zones d’implantations, sachez que sur AJDIR et TANINNA, la famille Boulkhemair en fait parti intégrante, et elle tire son origine de cette zone.

        Merci

        J'aime

      • Azzedine dit :

        Merci pour votre intérêt cher ami.J’ai pu dernièrement collecté ,grâce a des amis ,des informations sur l’implantation des familles d’Ouled Mansar et d’ouled chebel que je publierai prochainement .En attendant , je demande a tout un chacun de donner quelques minutes de son temps pour ecrire et faire part de souvenirs , de réflexions sur des sujets qui touchent à notre region .L’appel est lancé aux gens d’el djemaa que ceux des communes voisines comme el ansar ,belhadef ,ouled askar ,bordj ethar et beni meslem.
        Sachez que grâce à vos visites et commentaires , nous ne sommes plus anonymes et les photos et sujets du site sont repris un peu partout ,sans notre autorisation , mais tant mieux du moment que c’est pour la bonne cause .
        je relance l’ami qui a evoqué sidi ahmed lahbibatni ,il y a qelques temps , pour lui dire que nous attendons tous une contributions de sa part .
        Ecrivez , cest mon message à tout le monde .Soyez nombreux à le faire et bien à vous tous .
        votre ami Azzedine

        J'aime

      • mounir dit :

        Donc pour répondre à Azzedine, je détient grâce mon père un encien de Ajdir et Taninna, donc un Ouled Maanceur de quelques comtes ou quelques anecdotes très anciennes sur la zone.
        D’après lui, les gens Beni Hbibi n’avaient d’yeux que pour leur oliviers, c’était souvent le sujet de conversation, quand est ce que les premiers bourgeons arrivent etc de plus les oliviers étaient souvent une cause de conflit, cela en arrivait même aux mains. Et lorsque vers Octobre soit à l’arrivée de l’automne, les gens cueillaient les olives et en faisaient de l’huile et qu’ils évaient vendus, alors débutaient la saison des mariages.
        On m’a également raconté une histoire qui s’est passé, très certainement avant l’arrivée des français, il faut savoir qu’à l’époques Beni Hbibi était souvent en conflit avec les tribus des alentours comme les beni Khattab, mais tres souvent avec Beni Maazouz, donc un jour les gens de beni maazouz ont décidés qu’il fallait faire la paix avec nous et ont convié les notre à un repas de viande et de couscous, et l’époque il y avait un adage qui disait qu’on ne pouvait trahir si on avait goutté de notre sel. Donc lors du repas, un des notre dit « tbena msoussa » (sa manque de sel) et à ce moment là, derrière chacun des notres se trouvait un Beni Maazouz avec je pense une massue et les frappa, le premier lui disant en le frappant « koul ! »
        Le lendemain, les Beni Maazouz, sont venu lâcher les chevaux de nos malheureux à LOTA et sont repartis.
        De cette histoire il existait même une chansonnette.
        Salam aleykoum.

        J'aime

  74. Karim Alger dit :

    Salam tout le monde!!!
    Je m’adresse à Si Mohamed Benchiheb!!!!
    Je pense que je t’ai bel et bein reconu!!! sourrire!!!
    Tu ne serais pas, par hasard, Mohamed wlid ami Abdellah Lah yerahmou?!!!!!

    Devine-qui suis-je?

    J'aime

    • Mohamed Benchiheb dit :

      Salam karim!

      En effet, je ne suis pas le mohamed que tu crois. mais je connais bien ce dernier car c’est un cousin. Mon père c’était Ammar allah yerahmu aussi. Il a vécu à Belcourt et il est décédé en 2002. Il est aussi le cousin de Ammi Abdellah que tu as cité.
      cordialement,

      J'aime

      • benchiheb abdelhamid dit :

        bonjour mohamed cousin

        c’est Hamid benchiheb ,fils de Abderrahmane (bachir) « CONSTANTINE » ,on s’est perdu de vue ,je suis toujours au sud ,a HASSI RMEL exactement. J’espère que tu vas bien ainsi que toute la famille.

        je viens de découvrir ce site ,et je suis de ton avis.il fut un temps ou on passait des semaines a AJDIR ,pour moi c’était le paradis;
        maintenant ce n’est plus possible tout a changé. C’est malheureux .allah yarhm ammi ammar,salah et ahcene.

        J'aime

  75. DJEHA Mokhtar dit :

    Bravo si Azzedine pour tous ces éclairages sur notre région

    DJEHA Mokhtar, Skikda

    J'aime

  76. lina dit :

    ben je suis Kabyle de tizi ouzou je cherche des information sur belghimouz …

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Bienvenue à vous Lina et bienvenue à tous nos amis de Tizi ouzou à qui je dis : « marhva yassouene ». Pour Belghimouz , sachez qu’il désigne un village agricole inauguré en grandes pompes par Feu le Président Houari Boumediene en 1976
      Village socialiste , village agricole , Belghimouz Medeghri , Belghimouz tels sont les noms et qualificatifs donnés à ce village . Pour les autochtones, El Qaria suffit largement le designer .Situé au pieds d’Erkiba Di El Kitoun , sur l’axe routier de la RN43, à une quarantaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Jijel, et à 3 km d’El Ancer, commune à laquelle il est administrativement rattaché.Il situé juste en face d’El Djemaa.
      Les autorités de l’époque y avaient logé les attributaires de la révolution agraire, ramenés des montagnes environnantes. Presque quarante après, quel gâchis. Les concepteurs de ce genre de village ,copie des kolkhozs, ont omis les aspects culturels , et sociologiques des fellahs parqués ici dans un environnement qui n’est pas le leur . les terres fertiles des plaines de ce village, où l’agriculture semble n’avoir plus droit de cité, sont simplement abandonnées
      aujourd’hui , les habitants qui n’ont rien à voir avec l’agriculture s’adonnent, comme d’autres victimes de la révolution agraire , au business et tentent tant bien que mal de joindre les deux bouts .
      le village compte actuellement , une école , un CEM et un lycée.

      J'aime

      • Nadia dit :

        Bonjour ,
        ce site est une fierté pour les gens de la région. Merci pour toutes les informations que vous nous procurez!
        Je garde de très bons souvenirs d’enfance de la région .
        mais surtout celle d’une petite fille qui accompagnait sa mère à « l’ain ». je voudrais bien que vous nous parliez un petit peu des « ayounes » (les sources) de la région, la signification de leurs noms: lghazi, feroid, zabouche et d’autres.

        Acceptez mon plus grand estime!
        .

        J'aime

  77. hakim djeha dit :

    active bien afalaz nous nous sommes tres heureus cher amis malek et azzeddine

    J'aime

  78. benchiheb dit :

    vous avez oublié la famille benchiheb qui habite à tisbilene exactement ajdir prés de l’ecole hamoule ahcen merçi

    J'aime

  79. toufik benchiheb dit :

    Salam tout le monde!
    Tout d’abord, je suis surpris par la découverte de ce site qui traite de l’histoire d’une région que je croyais oubliée après le départ massive de ses habitants vers des places vivables , merci azzedine pour toutes les informations fournis sur el djama3a mais j’aimerais bien savoir l’origine d la famille benchiheb sachant que j’habite a alger mais chaque été je visite la region de mes encetres Comme je suis heureux de découvrir ce site! j’ai toujours étais fière de mes origines, de mon douar ajdir mougharioun.merci a tous.

    J'aime

    • Azzedine dit :

      Grâce a vous ,a vos visites ,à vos commentaires et critiques,ce site , dont la raison d’etre est la sauvegarde de la memoire et la promotion de l’image de la région ,continuera à vous servir.les familles d’ouled lanceur et celles d.ouled chevelure feront l’objet d’un prochain article. Si vous pouvez nous aider a le faire pour n.oublier aucune ,votre aide sera la bienvenue et Dieu vous comblera de hassenettes

      J'aime

      • deghbar dit :

        bonjour Monsieur azzedine
        j’attend l’article sur les familles d’ouled manceur ( et non pas lanceur) et j’espere trouver le nom de ma famille C Deghbar.

        merci.

        J'aime

      • Azzedine dit :

        Bonjour Omar,
        j’ai prépare un travail qui reprend toutes les familles d’Ouled Manceur ainsi que leurs lieux d’implantation et je l’ai soumis à mon ami M.Hmedit ,un grand connaisseur de cette partie de la commune, mais aucune reponse n’est parvenue à ce jour. je lance un appel par la meme occasion à votre oncle Hamid pour qu’il fasse oeuvre charitable et consacre quelques pages à ce Arch , lui qui ecrit sur le monde arabe et omis de le faire pour une région plus proche de lui.
        Si des personnes de bonne volonte se manifestent et ecrivent sur des sujets se rapportant aux communes voisines ,elles sont les bienvenues et leurs ecrits seront publiées illico presto.

        J'aime

  80. Riadh dit :

    merci si azzadine pour ses informations moi je suis un mombre de la famille boulaam malgré ke mon grand pere est parti de jijel sa fait longtemps mais sa fait plaisir de lire l’histoire de nos grands pere

    J'aime

  81. bourbia dit :

    je vous salut pour vos informations ancestrale de cette région . vous êtes un historien brave et plein de tête .Je suis de la commune d’el ansser douar t’har fraction de l’oued zaid « arch di bourbia « .propriétaire d’une terre de culture dite kherfene dont vous avez porté dans le tableau d’implantation . je crois les familles inscrites ne sont pas originaire de ce douar allah ya3lem .et pourtant OUI ils sont natif de cette région ..Est ce que vous pouvez nous donner un détail où un « +  » sur la natalité de ce lieu que je ne connais mm pas et ce jour . merci à vous

    J'aime

  82. sali dit :

    Bonjour tlmd,

    j’aimerais bien savoir des nouvelles sur Beni Aïssa, s’il y a quelqu’un a nous fournir des informations ou des photos de cette région, c’est avec plaisir de lire…merci d’avance et bonne contunuation…

    J'aime

  83. sidali dit :

    Bonjour tlmd,

    pourquoi ce calme…! c’est un long absence de votre part les amis…manifestez vous svp…

    J'aime

  84. ZIAMI dit :

    Toute la region montagneuse de la wilaya de Jijel été desertée
    si tout un chacun de nous Jijelien revient et essaie de savoir qui
    sont ses origines. Nous allons trouver que presque toute la population d’une commune donnée ont un lien de parenté . Donc
    les noms patrimoniaux n’ont aucune importance. Salut tlmd ZIAMI.

    J'aime

  85. Boulkedra dit :

    bnjr,peut on savoir pourqw vous n’allez pas poster des info concernant la famille Boulkedra ou bien la tribu de ouled Moussa?mr6

    J'aime

    • Azzedine dit :

      on est jamais mieux servi que par soi même. Parlez en mon cher ami. donnez libre cout à votre plume et à votre fertile mémoire et faites plaisir de parler de la famille Boulkedra et de Beni Mazouz. Faites le dans la langue que vous maitrisez le mieux. Parlez nous des sujets que vous jugez utiles comme l’histoire ancienne et récente, traditions et coutumes ,agriculture . vos sujets eront publiés des réception.

      J'aime

  86. BOULACHEB MOHAMED AIN BENIAN ALGER0550980123 dit :

    .Mohamed BOULACHEB dit :
    23/12/2014 à 18:05
    .
    Très cher AZZEDINE . .Pour commencer je dois vous remercier pour tout les recherches .faites sur la terre de .nos .ancetres avec leurs historique ainsi que tout les particpants a ce sujet en occurence MR .ELKAITOUNI. De ma part je vous informe que je suis né a OUMAGHRIOUNE BENI HABIBI origine TAYANI ..et nos parents disaient que notre grand pere est sorti de la mer très exactement a ELDJENNAH comme un naufragè celui ci s’est mariè d’une fille de la tribu de .TAILLMAM puis de la il est monté au Djebel de ETTAYANA STOP ET FIN A cet effet je voudrais bien vous demander de bien vouloir m’eclaircir sur cette histoire. Pour terminer je vous fellicite pour le nom du site AFFALAZ un nom thypiquement de chez nous sur ce je vous quitte en vous souhaitant une bonne continuation avec beaucoups de succes et de courage sans oublier vos collaborateurs………

    J'aime

  87. menighed hassina dit :

    je vous remercie pour cette article ,, je fesais mes recherches sur internet ,, je n’ai jamais visité jijel ( alors que je suis originaire de jijel fiere de l’etre de djemaa ben hbibi ) mes arriere grands peres sont des familles djeha et menighed ,, je voudrais rencontrer des gens de la ville ,, ou ceux qui portent le meme nom de famille que moi ,, je voudrais tellement visiter cette ville et qu’on m’eclaire quelque point

    J'aime

  88. DEGHBAR Omar dit :

    je vous remercie pour ce blog, j’habite a Alger mais originaire de beni habibi exactement de oulad maansser c la famille deghbar j’ai bien aimer le nom du site affalaz c typiquement beni habibi mais j pas trouvé l’origine du djamaa beni habibi, je vous vous souhaite une bonne continuation

    J'aime

  89. DEGHBAR Omar dit :

    je veux dire par l’origine du djamaa beni hbibi c a dire la commune prkoi elle s’appelle jamaa bni hbbibi???????????????

    J'aime

  90. Cher Omar,
    Nous avons dans une précédente note donné quelques indications historiques sur l’origine des Bni Habibi. Ce Habibi est le fondateur de la tribu. Ses enfants et descendants ont porté son nom. « Djemaa » parce que le marché de la localité se tenait le vendredi de chaque semaine. Comme il y a Souk Letnine, le marché de Chekfa se tenait le jeundi. El Had de Bni Tlilen
    Bien à vous
    Hosni Kitouni

    J'aime

  91. mahdi dit :

    salam
    je fais des recherches modestes sur l’origine des tribus et des familles ce site est vraiment interressant .en lisant les commentaires , il y’a comme des frictions entre l’origine ancienne de la region d’avant la periode otomane et l’ origine des familles datant du 16eme siecle ,je veux dire brievement ceci:
    le fond ancien de la region est concervé à ce jour .
    la region est jusqu’à l’occupation française berbere ,elle s’est arabisé durant loccupation et depuis l’independance à cause je crois de la politique des ulemas et de l’urbanisme des populations .
    les tribus amazigh depuis l’époque d’idriss 1 rivalisaient d’acceuilir des saints hommes d’origine du prophete sur lui le salut ou de ses compagnons pour une filiation spitituelle et la baraka ,c’est pour cette raison que chaque tribu ou fraction à une famille d’origine cherifienne en son sein qui est different du terme marabout qui est utilisé des fois par erreur par les français durant les débuts de la colonisation terme confondu avec la batisse et aussi utilisé pour designer les lettrés musulmans qui vivent retirés et canalisés sur l’enseignement de la religion avec des dons de sainteté et une filiation spirituelle . ces familles ont chacunes une origine propre .
    beaucoup viennet de l’ouest d’autres de tunis ou de bagdad et de damas
    le terme d’arabité ou d’arabisme n’est pas un terme utilisé par les populations du grand maghreb comme actuellement
    certes il’y’a des familles d’origine arabe ,andalouse,otomane ainsi que des tribus hilaliennes mais sans problémes
    la plupart des documents genealogiques ont étés detruits pendant la periode coloniale les elemnts orales sont tres importants et c’est pour cette raison qu’il faut donner de l’importance à l’oralité tout en donnant de l’importance aux recherches genetiques notament les haplogroup des familles

    J'aime

    • DJEHA Mokhtar dit :

      Selon vous, l’arabisation des habitants de la région n’a commencé qu’avec l’arrivée de la colonisation française à partir de 1830.
      Je pense qu’elle a commencé beaucoup plus tot, soit avec l’implantation des troupes venues de l’orient pour répandre l’Islam que les habitants ont adopté comme religion.

      J'aime

  92. nasser benkouiten dit :

    bonjour monsieur Azzedine je suis Nasser Benkouiten d’alger mais j’ai mes racines de djemaa beni habibi je voudrai bien connaitre mes racines et sourtout l’origine de notre nom ainsi que des informations liées a notre mechta mahssen.

    J'aime

  93. mounir dit :

    Il serait très intéressant que le tableau des noms puisse être complété, surtout pour Tisbilene dont le nombre des familles est bien plus nombreux.

    J'aime

  94. محمد بوكحيل dit :

    Cet article a été brillant, vous avez besoin d’encouragement.
    Je n’ai rien à dire ici. Mais je voudrais
    Et Je tiens à informer
    M. Boujemaa
    Le chevauchement des familles ou de branchement
    Il était à cause de l’occupation français.
    Et que ces familles sont toujours dans une relation

    Je reviendrai sur ce sujet
    .

    J'aime

  95. DJEHA Mokhtar dit :

    Bonsoir si Malek
    Je voudrais juste vous préciser, pour corriger votre article sur Ouled Maakel, que l’Ain Di Jha existe toujours et elle est même très utilisée par les quelques rares familles qui habitent dans ses environs.
    Mon frère Djeha Amar, ex directeur du Lycée d’El Ancer, que vous connaissez certainement, vient au moins 2 fois par semaine pour s’approvisionner en eau à partir de cette source. Il a aussi procédé à la réfection de la maison familliale située d’ailleurs non loin de là.

    J'aime

  96. Fouzia dit :

    Je suis une Mahcène le grand-père à mon père à quitter la région en 1872
    Vers Bizot et puis constatine
    Mon père m’a toujours dit que nous étions des hadad et que mahcene etait un dès enfant un enfant du maitre forgeron et bijoutier
    On s’appelle entre nous wled lemaalem ahaded arabisé
    Si vous avez d’autre infos sur mon nom mahcene je serais la plus heureuse au monde
    Mahcène M

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :